32ème chronique : The Wicked Years, tome 1 : Wicked de Gregory Maguire

Bonjour à tous, après être revenu de vacances, j’ai voulu vous faire une nouvelle chronique sur un livre qui m’a particulièrement marqué. WICKED.

wicked

Dans Le Magicien d’Oz, le grand classique de L. Frank Baum, Dorothy triomphe de la Méchante Sorcière de l’Ouest… mais nous ne connaissons qu’une partie de l’histoire. Qu’en est-il de son ennemie suprême, la mystérieuse Sorcière ? D’où vient-elle ? Comment est-elle devenue si méchante ?
Avec Wicked, Gregory Maguire crée un monde fantastique si riche et si vivant que nous ne verrons plus jamais le Magicien d’Oz avec les mêmes yeux.

La première fois que je l’ai vu en librairie, j’ai tout de suite été attiré. Il n’y a pas à dire, en matière de design, ce livre a tout : format relié (hardcover pour les anglophones, écritures de couleurs différents, écritures en relief, couverture épurée, logo attirant… roman Bragelonne !). Après tout, en tant que fan du monde d’Oz et de Fraum, est-ce mal d’avoir craqué pour ce livre.

Il faut savoir que Wicked est surtout connu pour être une comédie musicale (une des plus connues de Broadway, soit dit en passant…), et ce roman en est l’origine.

41WQ658G7KL

Et donc, dans ce fameux livre, nous rencontrons la Méchante Sorcière de l’Ouest :

giphy

OUPS… non, non…

giphy (1)

Pas celle-là, non plus…

tumblr_inline_n5jokjR3GC1qesnju

AH… voilà, notre chère Elphaba (puisque c’est le nom qui lui est attribué !).

Ce roman est assez simple de par sa forme. C’est une vie entière. Il décrit la naissance jusqu’à… la « fin » d’Elphaba, la « Méchante » Sorcière.

Le début est assez difficile à se lancer (mais pas impossible), l’écriture de Maguire est assez complexe, il mélange souvent ses termes, les contredit pour les prouver et forge dès le début un personnage riche et ultra-intéressant qu’est Elphaba. Née verte, elle est rejetée et décrétée comme différente. Dans le monde d’Oz, on confronte beaucoup les événements à la religion, à l’action d’un Dieu Inommé. La religion est un terme majeur dans la première partie et le redeviendra dans les deux dernières du roman. Ici, le pays d’Oz n’a rien du gentillet et simple petit pays qui est longé de briques jaunes et qui s’étend vers un palais d’Emeraude. Non, ici, tout est remanié de telle sorte que Tolkien en serait presque jaloux.

Elphaba est donc un personnage que l’on voit évoluer. De sa naissance difficile, à son adolescence torturée jusqu’à son âge adulte où elle découvre la magie, l’étude, la trahison, l’amour, la haine, la famille (en bien et en mal, la mort… on apprend à la connaître, à l’apprécier car elle n’a jamais rien voulu de mal. Elphaba, telle que nous la percevons, est un être qui se bat contre son destin, voué à la méchanceté même si elle se bat pour être celle qu’elle veut vraiment.

D’un autre côté, on apprend à connaître Galinda (plus tard Glinda), qui est une vraie bonne sorcière qui tout pour être désagréable de par son personnage et que l’on ne peut s’empêcher de détester. Gentille, naise (…écoeurante), impitoyable, fourbe, mesquine… elle a tout pour être un mauvais personnage mais, malgré cela, elle n’en est pas une méchante. Personnage aux multiples facettes, elle est à la fois touchante et agacante.

D’autres personnages suivent l’histoire, Coeur-de-Tortue qui a su illuminer la première partie du livre; Nessarose, la soeur d’Elphaba, qui est un personnage incroyablement troublant; Fiyero, charismatique, charmant, l’icône masculine qui se révèlera « indispensable » pour notre héroine; Le père d’Elphaba dont les révélations apportées sur lui m’ont vraiment surpris, et d’autres…

Comme vous l’aurez compris, les personnages sont donc les gros atouts du livre.

Quant à la trame, je dirais qu’elle est parfaite. La première partie, la plus longue, fonde les bases du roman et nous fait connaître l’héroine. La deuxième partie s’étend sur les relations d’Elphaba (amicales et amoureuses) avec un développement massif de sa personnalité. La troisième partie nous fait connaître une Elphaba plus sombre qui commence à devenir la Méchante Sorcière. Enfin, la dernière partie, (la plus intéressante) nous montre le récit du Magicien d’Oz du point de vue de la Sorcière et de la vérité sur l’histoire. De plus, la relation entre la Sorcière et Dorothy est intriguante et intéressante !!

La fin, quant à elle, est toujours très émouvante, dans cette version là ;)… cependant, l’espoir d’une suite est là… évidemment ! Cette fin qui nous émeut, qui nous fait réfléchir sur le Bien, le Mal, ses conséquences, sur la vie, les choix que l’on fait. C’est une fin qui plonge dans notre âme pour en faire ressortir nos anciennes moeurs et (peut-être) les changer…

wicked_front_cover2   téléchargement  wicked_by_artnerdem

° Aussi riche et inventif que Le Seigneur des Anneaux

° Aussi brillant et addictif que Harry Potter

° Aussi intelligent et merveilleux que Les Chroniques de Narnia

Un livre qui rappelle le génie et l’imagination des grands auteurs. Voici WICKED.

Je laisse donc le mot de la fin à notre talentueux Gregory Maguire !

84277a

NOTE : 200/20 ! COUP DE FOUDRE !

__________________________________________________________________

wicked-years The Wicked Years series

Vous pourrez donc retrouver le tome suivante de cette fascinante série : The Wicked Years, tome 2 : Son of a Witch qui s’attardera cette fois-ci sur Liir, le « soit-disant » fils d’Elphaba, la question de son ascendance sera primordiale et nous apprendront à le connaître, à l’instar d’Elphaba, dans un pays d’Oz plus sombre que jamais…

SonOfAWitchCover

Vous pourrez également découvrir « Wicked : the Musical » sur le site officiel : ICI

Senscritique.com nous dévoile qu’un film est prévu pour 2016, ce qui est parfait car ce livre n’a aucune raison de ne pas être adapté au cinéma !

Wicked, le film en 2016

Enfin, il faut espérer que ce livre aura droit à une adaption graphique car il le mérite amplement et cela pourrait être une excellente idée.

 

The Bookworm’s Apprentice !

Bonne lecture…

 

 

31ème chronique : Je suis une légende de Richard Matheson

Dernièrement, j’ai lu un classique de la science-fiction  : Je suis une légende.

Eh oui, avant d’être une film hyper-médiatisé avec Will Smith, Je suis une légende est un livre qui a été écrit en 1954 et est devenu au fil du temps, un véritable classique américain incontournable.

je-suis-une-legende-richard-matheson-9782207500101 757042_2881970

Comme vous, il croyait que les vampires ne hantaient que les mythes de l’Europe centrale et la littérature d’épouvante. Comme vous, il se trompait. Il est aujourd’hui l’ultime survivant d’une étrange épidémie qui a fait subir à l’humanité une mutation irréversible : le virus qui contraint les hommes à se nourrir de sang les empêche aussi de mourir tout à fait et les oblige à fuir les rayons du soleil. Ainsi, chaque jour, Robert Neville doit organiser sa survie et chaque nuit subir les assauts des demi-morts affamés. Mais l’horreur atteint son paroxysme lorsqu’il doit résister à l’appel suppliant de la femme qu’il aime…

Le personnage principal est le dernier humain à vivre sur Terre. N’y-a-t’il pas meilleur scénario pour s’identifier au protagoniste.

Robert Neville est donc un homme rempli de regrets, de tristesse qui tente de survivre malgré lui autour d’une ambiance glauque. En effet, tous les soirs, des monstres (ressemblant de prés ou de loin à des vampires…) tentent d’entrer chez lui.

je_suis

Je vous avoue que c’est une livre qu’il ne faut pas lire la nuit car, quoique que vous puissiez entendre, vous êtes effrayés pendant tout le livre (et oui, c’est du vécu). Ce livre est donc parfait pour Halloween !

J’ai été très intéressé par l’aspect scientifique du livre, ici, l’épidémie n’est pas d’ordre imaginaire ou non-expliquée/explicable, Matheson nous offre une dimension scientifique très intéressante et nous propose une mini-étude sur ce caractère du vampirisme.

L’émotion est là aussi, Neville rêve de sa famille, du moins, de sa femme et de son enfant qui sont disparus. On ne peut donc s’empêcher d’être sous le charme de la tristesse qu’il dégage.

120511123453522417 Je garde le meilleur pour la fin. Ce final, aurait pu être prévisible s’il avait été bâclée, mais là ! La fin est splendide. Les deux derniers paragraphes sont à la fois beaux et terribles !

Au final, un magnifique livre avec un beau message. Des personnages attachants et une atmosphère angoissante qui plaira forcément…

NOTE : 5/5  MENTION  COUP DE COEUR pour HALLOWEEN !!!

je-suis-une-lc3a9gende-the-last-man-on-earth

Je vous invite à vous rendre ici où Katia, une vraie pro des vampires, vous propose une étude riche de ce magnifique roman.

Allez, je vous laisse la bande-annonce version française du film adapté de 2007 :

Bonnes lectures à tous

The Bookworm’s Apprentice.

Mini-chronique et news : Le Pays des contes tome 2 et 3

Coucou à tous, je reviens pour quelques temps en vous faisant une mini-chronique sur le second tome de la série désormais connue : « Le Pays des contes » de Chris Colfer ; Le Retour de l’Enchanteresse !

couv57223855 qu_9782749923598

Le Pays des contes n’est plus l’endroit enchanté qu’Alex et Conner ont visité il y a un an. Le monde féerique vit désormais dans la peur : l’Enchanteresse maléfique est de retour ! Lorsque ses mauvais sorts atteignent la Terre et que leur mère est enlevée, les jumeaux doivent retourner au Pays des contes.

Aidés du Petit Chaperon rouge, des bandits Jack et Boucle d’or ainsi que du prince Grenouille, ils se lancent à la recherche de la seule arme capable de vaincre la terrible magicienne. Mais cette arme pourrait bien se trouver chez les ennemis les plus redoutés des royaumes, de la sorcière des Mers à la belle-mère de Cendrillon, en passant par la Reine des neiges…

Une nouvelle aventure de nos deux héros dans le pays où tous les contes sont mêlés. Cependant, une nouvelle menace apparaît : la Magicienne, antagoniste de la « Belle au bois dormant ». On débute avec 70 premières pages assez longues puisqu’elles servent de résumé au premier tome afin de resituer le lecteur ; bonne initiative mais malheureusement traînant trop en longueur. Et alors, la suite ? Splendide et inattendue !

Adieu l’écriture linéaire du premier tome, nous découvrons ici une écriture cinématographique originale et surprenante que notre cher acteur de GLEE manie à la perfection. L’histoire est moins enfantine et nous entrons dans une ère plus sombre qui se veut plus intéressante et surprenante. Les héros, quant à eux, ont bien grandis mais ont gardé leur mentalité, mais j’ai surtout apprécié l’évolution du personnage de Conner !

Et la fin est déchirante ! On n’imagine pas ce dénouement si étonnant mais l’ambiance de la fin (et du livre) est vraiment tout aussi magique !

Une excellente suite dont on ne peut attendre la suite !

ANECTODE : La fin m’a réellement vendu du rêve ! Ce livre est un concentré de bonheur.

Un des plus bleaux livres que j’ai lu !

note

Et enfin, les dernières infos sur le troisième tome !

Oui, oui, « Le pays des contes, tome 3 : L’Eveil du Dragon » sortira le 15 main 2015. Je vous présente la magnifique couverture française illustrée par David Gilson :

LE_PAYS_DES_CONTES_T3

Source : http://davidgilson.blogspot.fr/2015/04/ma-couverture-pour-le-tome-3-du-pays.html

A bientôt et encore merci à tous de me suivre sur ce blog qui ne cesse de grandir !

Plein de bisous et de merci !!

tywofvbZw4HqpqwNjtgPP1cUXLM

The Bookworm’s Apprentice 😉

 

J’ai lu : Le Passeur de Lois Lowry

Aujourd’hui, je reviens en vous parlant de ma dernière lecture avec un bilan très mitigé :

9782211021661FS  CVT_Le-passeur_9168

Dans le monde où vit Jonas, la guerre, la pauvreté, le chômage, le divorce n’existent pas. Les inégalités n’existent pas, la désobéissance et la révolte n’existent pas. L’harmonie règne dans les cellules familiales constituées avec soin par le Comité des sages. Les personnes trop pigées, ainsi que les nouveau-nés inaptes sont  » élargis ». personne ne sait exactement ce que cela veut dire. Dans la communauté, une seule personne détient véritablement le savoir : c’est le dépositaire de la mémoire. Lui seul sait continent était le monde, des générations plus tôt, quand il y avait encore des animaux. quand l’oeil humain pouvait encore voir les couleurs, quand les gens tombaient amoureux. Dans quelques jours, Jouas aura douze ans. Au cours d’une grande cérémonie, il se verra attribuer, connue tous les enfants de son âge, sa future fonction dans la communauté. Jonas ne sait pas encore qu’il est unique. Un destin extraordinaire l’attend. Un destin qui peut le détruire.

Sans grande appréhension je me suis lancée dans cette lecture.

Le début est simple, et vraiment trop étrange. Le monde est pur, beaucoup trop pur, la vie est si belle que le décor est impossible à imaginer, on pense à un décor dystopique où la rébellion n’est pas loin puis une utopie légère voire mielleuse. C’est cette nuance qui m’a dérangé dans ce livre.

Dans la première partie du livre (150 pages environ), on nous décrit le « nouveau monde », ses habitudes, ses facultés, etc. et, c’est long, trop long. L’univers a cependant été développé pendant un long moment qui ne m’en a pas paru plus familier. Pour moi, moins d’objectivité et plus de « naturel » dans l’écriture aurait peut être pu me mettre plus à l’aise.

Lorsque nous découvrons le Passeur et qui il est, tout s’éclaire, un grand secret est cachée dans cette « prétendue » utopie, mais, quelle surprise, les passages entre le personnage principal (Jonas et le Passeur) sont quasi-identiques et leurs relations sont fades et peu réalistes à tel point que j’ai eu du mal à croire que la Passeur eut de l’affection pour Jonas.

Cependant, la clarté dans l’esprit de Jonas est excellente, sa découverte sur la secret est rafraichissante et très originale pour le coup, on prend un bon bol d’air frais et on veut le rejoindre pour l’entraîner vers ce secret qui nous est familier.

Jonas a cependant eu le don de m’énerver durant la première partie du livre et c’est ce qui m’a donné envie d’arrêter ma lecture car, il a beau être touchant, il n’en est pas moins fade et dénué de… tout. Des petites allusions par ci par là, voilà ce que nous offre l’auteur pour nous révéler certains points personnels de ce personnage.

Et… avant même un développement plus abouti : la FIN.

Et bien : elle m’a rappelé la fin de « A la croisée des mondes », je sais c’est fou mais c’est le sentiment que j’ai eu.

Une fin brutale et juste… époustouflante, inconcevable. Je ne sais pas exactement si je l’ai compris mais la subtilité y est et je suis très étonné, je vous laisse la découvrir mais, c’est tout de même le GROS POINT fort de ce livre.

Je sais que ce livre comporte des suites : L’ElueLe MessagerLe Fils.

Même si mon bilan est mitigé et que ce livre, pour moi, peut très bien rester un one-shot, je lirais la suite car la fin et le potentiel de « Le Passeur » est très intéressant.

A noter que j’achèterai la version originale de « Le Passeur », très connue aux U.S.A qui est « The Giver » pour voir si l’écriture « fade » provient de l’auteur ou du traducteur.

banniere_thegiver_titre

 

A savoir que le film est sorti récemment, bientôt en DVD :

capture-d_c3a9cran-2015-01-17-c3a0-14-50-50 Visuel du site http://www.allocine.fr/

Il me tarde énormément de voir cette adaptation cinématographique pour me faire mon propre avis, j’espère ne pas être déçu mais, sur ce film, l’action semble être plus présente. A voir !?

NOTE  : 3/5

A bientôt !

The Bookworm’s Apprentice 😉

Mini-chroniques| Orwell, Anne Frank, Delaney, Percin

Me voilà pour un nouvel article dans lequel je vais vous présenter mes dernières lectures, coup de coeur ou coup de gueule…

1. Comment bien rater ses vacances de Anne Percin

comment--bien--rater-ses-vacances-1469172

Cet été, Maxime a 17 ans. Il ne veut plus partir en vacances avec ses parents. Il préfère rester chez sa Mamie pour glander devant l’ordinateur. Tant pis pour toi. Il va vivre des journées délirantes!

Un petit roman léger pour les vacances… voilà ce à quoi je m’attendais.

Ce livre m’a été offert et j’étais réellement impatient de découvrir ce nouveau titre et cette nouvelle édition.

Le début est certes, rempli de bonne humeur et d’humour. Cependant, l’action est lente, le récit est lourd car l’humour est redondant et désagréable au bout d’un moment.

Certaines des réactions de Maxime m’ont déplus, notamment le passage avec la grand-mère, qui m’a limite choqué.

Après un bon début, une lecture avec un sentiment d’inachevé.

NOTE : 2/5

2. L’Apprenti Epouvanteur de Joseph Delaney

epouvanteur

Thomas Ward, le septième fils d’un septième fils, devient l’apprenti de l’Epouvanteur du comté. Son maître est très exigeant. Thomas doit apprendre à tenir les spectres à distance, à entraver les gobelins, à empêcher les sorcières de nuire… Cependant, il libère involontairement Mère Malkin, la sorcière la plus maléfique qui soit, et l’horreur
commence…

Une lecture moyenne.

Le dose d’effroi est très limitée. Le récit est très intéressant et, on se plonge facilement dans l’univers riche et complet.

Cependant, le récit reste long et l’intrigue est fade. Les relations entre les personnages ne m’ont pas plu, je reste assez sceptique quant à la qualité de ce premier tome.

Cependant, la mythologie riche est savoureuse. Rien que pour cela, je vous le conseillerai peut-être pour que vous en fassiez votre propre avis.

seventh-son-ben-barnes-jeff-bridges

NOTE : 3/5

3. Le Journal d’Anne Frank

Anne-Frank-diary

 

Anne Frank est née le 12 juin 1929 à Francfort. Sa famille a émigréaux Pays-Bas en 1933. À Amsterdam, elle connaît une enfance heureuse jusqu’en 1942, malgré la guerre. Le 6 juillet 1942, les Frank s’installent clandestinement dans «l’Annexe» de l’immeuble du 263, Prinsengracht. Le 4 août 1944, ils sont arrêtés sur dénonciation. Déportée à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen, Anne meurt du typhus en février ou mars 1945, peu après sa sœur Margot. La jeune fille a tenu son journal du 12 juin 1942 au 1er août 1944, et son témoignage, connu dans le monde entier, reste l’un des plus émouvants sur la vie quotidienne d’une famille juive sous le joug nazi.

Rien à redire. Un témoignage touchant qui tire des larmes ! Anne Frank nous offre ici un récit rempli d’innocence, avec une âme d’adolescente bien présente. Un vrai talent à découvrir pour son plaisir personnel, au collège ou même au lycée !

Une grande chance que l’on ai pu recueillir ces mémoires. A lire d’urgence.

9782253001270

Je vous conseille l’excellent film de George Stevens à voir d’urgence !

NOTE : COUP DE FOUDRE !

4. Ferme des Animaux

téléchargement

Un certain 21 juin eut lieu en Angleterre la révolte des animaux. Les cochons dirigent le nouveau régime. Snowball et Napoléon, cochons en chef, affichent un règlement : « Tout ce qui est sur deux jambes est un ennemi. Tout ce qui est sur quatre jambes ou possède des ailes est un ami. Aucun animal ne portera de vêtements. Aucun animal ne dormira dans un lit. Aucun animal ne boira d’alcool. Aucun animal ne tuera un autre animal. Tous les animaux sont égaux. »Le temps passe. La pluie efface les commandements. L’âne, un cynique, arrive encore à déchiffrer : « Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d’autres.

Une lecture scolaire incroyable !

Ce livre est une vraie pépite. Critique de l’URSS sous le joug de Staline, on retrouve dans les personnages du roman chaque « icône » importante de la guerre. Plein de messages cachés dans ce livre font jubiler. D’une critique sur la société à une révolution dystopique, ce livre est à découvrir pour son originalité, son message et sa force qui reflète peut-être un futur proche !

J’ai également adoré Benjamin (clin d’oeil à l’auteur) ainsi que Malabar qui, malgré son dévouement obsessionnel, est vraiment touchant !

Une nouvelle allégorique à lire d’urgence !

la-ferme-des-animaux-986742

MENTION Coup de Coeur ! 5/5

A voir aussi :

20174000

Le dessin animé excellent et un tantinet effrayant à voir à partir de 10 ans !

 

A bientôt et bonnes lectures à tous !

The Bookworm’s Apprentice.

Je vous présente : Le vol du colibri de Yahgulanaas

Bonjour à tous, après cette longue absence, je reviens vous présenter mon livre préféré de tous les temps… Eh oui, il y en a bien un ! I s’agit d’un petit roman très peu connu du nom de :

Le Vol du colibri

de Michael Nicoll Yahgulanaas

téléchargement

Le colibri est symbole de sagesse et de courage. Dans ce touchant récit, héritage des tribus Quechan et Haïda, sur la côte du Pacifique, le colibri tenace et déterminé affronte un incendie qui menace de détruire la forêt. Le Vol du colibri nous rappelle l’importance de cheminer à petits pas si l’on veut accomplir de grandes choses. La persévérance est bien souvent synonyme de réussite, même pour les plus petits d’entre nous.

Découvert dans une petite boutique parmi des livres connus tels que « Le Petit Prince » (véritable bijou soit dit en passant) et autres… j’ai acheté puis dévoré ce petit livre.

Ce roman est édité dans une édition québécoise « Les Editions Boréal » (dont je ne suis pas sponsort, je préfère dire), il est quasi-introuvable en France.

Trêve de bavardage, de quoi parle ce livre ?

Ce récit est en fait un petit conte racontant l’histoire d’un colibri affrontant une terrible « incendie » dans la forêt. Au-delà de cet aspect banal, le conte nous rappelle que nous serons toujours utile pour aider les autres, même un oiseau pourra sauver une catastrophe naturelle… elle nous passe un message fort nous dévoilant que nous pouvons encore sauver la planète terriblement vouée à un futur « négatif ». Je ne parle pas seulement de solidarité mais de prise de conscience que nous apporte ce magnifique récit. Il s’agit ici d’un rappel de ce que nous sommes et de ce que cela nous apportera d’aider le monde de sa prochaine fin.

Je ne peux que vous inciter à lire de petit livre qui est un véritable rappel à la réalité qui parle de tous sujets confondus. C’est un conte sans aucune prétention philosophique mais qui l’est vraiment.

Un message fort pour notre survie !

Je terminerai cette chronique par une citation d’Albert Einstein et qui conclue parfaitement ce livre :

« Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. »

__________________________

Retrouvez les Editions ici et pour le commander via Amazon 

__________________________

Très bonne journée à tous et bonnes fêtes !

The Bookworm’s Apprentice 😉

Challenge Halloween !

En avant Halloween ! A l’occasion de la célèbre fête de 31 octobre, sur Booknode est organisé une Lecture Commune spéciale Halloween ! J’ai décidé de tout partager avec vous 😉

Cliquez ici !

Vous pourrez me retrouver sur la page 8 « Book-vampwerewolf » où je parle de ce challenge et où j’en suis !

halloween1

Sélection des lectures :

— Je suis une légende de Richard Matheson         Lu

je-suis-une-legende-richard-matheson-9782207500101

Le livre relate le destin tragique du dernier homme sur Terre, seul être humain à ne pas avoir subi les affres d’une pandémie ayant inexorablement transformé les victimes infectées en créatures présentant toutes les caractéristiques des vampires mais qui ne sont pas des vampires, ce sont des zombies-vampires.

— Chair de poule n°73        Prochainement

chair-de-poule,-tome-73---la-nuit-des-disparitions-54947-250-400 1299406_3201505

— Contes de vampires       Prochainement

Contes_de_vampires-couv

Lectures mystères…

Voilà voilà pour les lectures, on se retrouve très bientôt pour le chronique de « Je suis une légende » !

tumblr_n1erim0zLC1qjfblao1_500

The Bookworm’s Apprentice ! 😉 En force pour Halloween 🙂

 

 

COUP DE COEUR : La place de Annie Ernaux

Je vous laisse découvrir ma première impression avec cet avant-goût :

la-place-220670  í2ionæÈ/ä8í2í2ê

 

« Enfant, quand je m’efforçais de m’exprimer dans un langage châtié, j’avais l’impression de me jeter dans le vide.
Une de mes frayeurs imaginaires, avoir un père instituteur qui m’aurait obligée à bien parler sans arrêt en détachant les mots. On parlait avec toute la bouche.
Puisque la maîtresse me « reprenait », plus tard j’ai voulu reprendre mon père, lui annoncer que « se parterrer » ou « quart moins d’onze heures » n’existaient pas. Il est entré dans une violente colère. Une autre fois : « Comment voulez-vous que je ne me fasse pas reprendre, si vous parlez mal tout le temps ! » Je pleurais. Il était malheureux. Tout ce qui touche au langage est dans mon souvenir motif de rancœur et de chicanes douloureuses, bien plus que l’argent. »

Texte (pour les plus flemmards 😉 :
Je comprends certains avis [des Booknautes], cependant, comme tous les romans autobiographiques, il s’agit là du sentiment d’une vie et non d’un simple roman. Ce livre est pour ma part très touchant quoique simple.
Je le conseille à toutes les personnes de la génération 1950 à 2000 !
Coucou à tous, j’ai lu il y a déjà un petit moment ce petit livre !
Je ne suis ni fan des biographies, ni des « drames », c’est seulement ma professeur de français qui me l’a conseillé et… quelle Surprise !
Ce roman ne relève ni de la grande littérature, ni de « Nos étoiles contraires », mais j’ai été bouleversé par la trame si belle et la plume tellement bien travaillée en restant hyper simplifiée. J’ai été très touché car c’est une histoire qui peut parler beaucoup de monde et qui signe vraiment une histoire d’amour et de famille très touchante entre un père et sa fille !
5/5
 coeur-rouge,-crayon-168870 A DECOUVRIR !!!!
The Bookworm’s Apprentice !

Les célébrités en première page… n°1

J’emprunte ce rendez-vous au blog Books and Iced Coffee qui l’avait nommé à la base « Les stars en couverture » :

Then, commençons de suite :

defendre-jacob La couverture de « Défendre Jacob » et :  Colin-Morgan Colin Morgan !

journal-d-un-vampire,-tome-10---la-traque-403031-250-400 La couverture de l’avant-dernier tome de la saga Journal d’un vampire avec :

jpg Ian Somerhalder qui joue en plus dans la série télévisée qui s’est inspirée des livres !

winterspell-final04a47f09010d8687b1f92350ced8ba7e_large  Non… rien ne vous choque ?

look_001 A ce qu’il paraît, notre chère Angelina Jolie aurait même posée pour cette couverture !

COUP DE FOUDRE : Si je reste de Gayle Forman !

Hello à tous et, préparez-vous pour une nouvelle chronique avec….

couv41043195 s_je_reste

Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie. Et puis… Et puis vient l’accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses stupéfiantes : d’abord, elle entend tout ce qu’on dit autour de son lit d’hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C’est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans.

Well, well… J’ai donc lu durant le trajet pour revenir de mes vacances ce petit roman qu’est « Si je reste ». Dés le début, le sujet m’a parlé et, après avoir vu la bande-annonce qui m’a mis au bord des larmes, j’ai voulu tenter le livre et… que dire ?

Le personnage de Mia est très simple au début, presque banale avec une vie quasi-parfaite lorsqu’elle subit un tragique accident et se trouve à la frontière Vie-Mort. Cela est un fait, mais, durant tout le livre, Mia nous expose sa magnifique vie parcourue d’émotions par le biais de souvenirs. J’ai été très ému par le personnage du petit frère : Teddy, qui est très présent dans l’esprit de Mia, et car j’ai été très touché par ce personnage du « frère », ayant moi aussi deux soeurs. A partir de l’accident s’enchaînent « flash-back » et présent, un mélange bien dosé et bien rythmé. Les parents ainsi que l’amie de Mia m’ont vraiment émus sur leur passé et leur situation, (j’ai oublié également de citer le passage avec le grand-père qui est…. so beautiful !)

Une révélation au milieu de roman m’a arraché des larmes…

ifistayjakob

Pour ce qui est des personnages, je les ai tous aimés; j’ai juste eu tendance à moins m’intéresser à Adam. Mais j’ai cependant apprécié tous les personnages de ce livre. Gayle Forman m’a réellement transporté mais avant tout ému plus que jamais et a fait de ce livre, un roman que je n’oublierais jamais et qui se trouve à l’Olympe de Plus Beaux Romans.

NOTE : 20000000000000/20

!!!!!!! COUP DE FOUDRE !!!!!!!

Le film sort très bientôt au cinéma :

Le film « Si je reste »

La bande-annonce :

Une superbe ode à la vie aux dures facettes ! A découvrir !

Une chanson pour ce livre :

TAG n°2

Coucou à tous, eh bien non ! Je n’ai pas été tagué une nouvelle fois, en fait je me tague tout seul (OUI, OUI, j’ose !). ATTENTION : Je vais donc vous faire le :

the bbt

Il s’agit donc d’un tag où on doit répondre à des questions qui portent sur nos habitudes livresques, etc.

Le top 3 des choses qui t’exaspèrent dans un livre : 

*1 : Les livres « purement commerciaux », c’est-à-dire des livres écrits par des auteurs pour rapporter de l’argent, où l’on a affaire à une écriture fade et des personnages creux ! Ce sont des livres qui existent malheureusement mais qui, à mon avis pas leur place en librairie !

*2 : Le prix : Malheureusement, aujourd’hui, les livres neufs sont tous à des prix totalement incroyables, l’on peut aller de 14 (pour un livre broché) à 25 euros. Il faut donc attendre la sortie en poche ou acheter (malheureusement) d’occasion, ce qui est désespérant pour les librairies. C’est pour cela que désormais je lis en anglais où les livres brochés sont dans les environs de 7 euros au lieu de 15 ou plus en français.

*3 : Les livres « prétextes », c’est-à-dire les livres qui possèdent une intrigue vue et revue (l’histoire d’amour entre deux adolescents opposés, une histoire impossible blablabla…) où la recette marche à tous les coups ! Sinon, l’on insère une histoire d’amour totalement inutile dans un bon livre.

Décris l’endroit parfait pour lire :

Sur un transat à la plage, sous l’ombre d’un palmier en fleur, un verre de limonade au cas ou… avec en fond sonore, le bruit de la mer s’enroulant telles une symphonie de perles entremêlées, avec un minimum de bruit possible ! Le Paradis !

(Oui, je me suis fait plaisir là, et alors ! ;))

Trois confessions livresques :

1* J’ai rencontré Twilight par le biais d’un magazine « Harry Potter », la couverture était assez osée pour mon âge autrefois et j’ai mis longtemps à oser re-regarder cette page et découvrir l’histoire de cette saga ! J’avais 9 ans !

2* J’ai un peu plus de 2800 livres (e-books compris)

3* Je re-re-range mes livres au moins une fois toutes les 2 semaines !

La dernière fois que tu as pleuré en lisant :

Comme je l’ai dit, je n’ai pas pleuré pour « Nos étoiles contraires », j’ai simplement versé une petite larme. Là où j’ai vraiment pleuré est pour le dernier tome de « Hunger Games » vers la fin……

Combien de livres sur ta table de chevet ?

étonnement, aucun « littéralement » pour le moment car j’ai lu suffisamment de livres ce mois-ci (six) et que j’attends mon anniversaire (le 18 août) pour découvrir de nouveaux livres. Sinon, je suis en train de lire le deuxième tome de Divergente : Insurgent !

Ton en-cas favori en lisant :

En fait, je ne mange pas ni ne boit en lisant ! J’ai seulement mangé en lisant la saga Hunger Games (puisque j’ai fait un Marathon Hunger Games), car, étrangement, en lisant cette saga, j’avais une énorme envie de fromage 0.0 !

Trois livres que tu recommanderais à tout le monde :

*1 : « Nos étoiles contraires » de John Green car c’est un livre magnifique et intemporel qu’il faut découvrir à tout âge !

*2 : « Coraline » de Neil Gaiman, un conte horrifique poétique mais avant tout une véritable oeuvre ! Juste un mot pour vous obliger à vous lancer : GO !

*3 : « Le Magicien d’Oz » de L. Franck Baum qui est à découvrir puisque c’est un classique qui explore diverses questions de ce monde !

Une image de ton étagère préférée :

A VENIR…

Que signifient les livres pour toi en 3 mots ?

— Evasion

— Passion/Addiction

— Plaisir

Ton plus gros secret concernant la lecture ?

Le plus gros est le fait que…. ROULEMENT DE TAMBOUR : Il y eu une période où j’ai été tenté de lire « Fifty Shades of Grey » car (attention fou rire) : la musique de cette bande-annonce m’a fait craqué :

Le pire étant que je n’ai absolument pas un âge à lire Fifty Shades et que aujourd’hui, ce genre de bouquin m’exaspère plus qu’autre chose !

L’Apprenti Dévoreur de livres (le Maître des livres m’a fait baissé d’un grade pour cette petite erreur qu’était Fifty Shades, ZUT !) 😉

Journal d’un vampire : Qui sont les personnages sur les couvertures ?

Coucou à tous, j’ai énormément vu de monde chercher les personnages de cette saga sur chaque couverture des livres.

Donc, qui est sur la couverture du tome 1, 2 etc. ?

ATTENTION RISQUE DE SPOILERS SUR LES PREMIERS TOMES (jusqu’au tome 4)

TOME 1 :

logo_11754

Il s’agit bien évidemment du vampire le plus nommé de la saga après son frère : le célèbre « Stefan Salvatore » dans sa peau de vampire.

TOME 2 :

journal-vampire-2

Il s’agit d’Elena Gilbert dans sa peau de vampire suite à l’accident provoqué par Katherine.

TOME 3 :

2680160286_1

Il s’agit de Damon Salvatore dans sa forme de vampire.

TOME 4 :

untitled

Il s’agit très certainement de Shinichi, le Kitsune malfaisant (ou Damon qui, selon les rumeurs, aurait été modifié sur les couvertures suite à une erreur…) Donc, on y croit ou pas…. MYSTERE….

TOME 5 :

logo_11880

Il s’agit très certainement de la soeur de Shinichi, Misao mais des rumeurs annoncent qu’il s’agirait de Caroline malgré le manque de présence de ce personnage dans ce volume.

TOME 6 :

journal-d-un-vampire,-tome-6-660212-250-400

Il s’agit de Meredith, humaine (absence de sang sur ses lèvres) qui est présentée sur cette couverture.

TOME 7 :

logo_11971

Il s’agit très certainement de Zander, le futur petit-ami de Bonnie, la médium, qui est présenté (sang sur ses lèvres présentant une énigme sur sa véritable nature); ou il s’agit de Matt, mais le sang sur son visage reste là totalement inexplicable.

TOME 8 :

journal-d-un-vampire,-tome-8---cruelle-destinee-3435463

Il s’agit bien évidemment de Bonnie sur cette couverture dont les mèches brunes ont été supprimées pour l’édition française.

TOME 9 :

logo_123174

Bien que tout suppose qu’il s’agisse de Katherine (?), il s’agit bien d’Elena Gilbert sous une forme que l’on découvre dans ce volume.

TOME 10 :

journal-d-un-vampire,-tome-10---la-traque-403031-250-400

Le personnage sur la photo ayant un air très ressemblant au visage de Ian Somerhalder, il est donc fort probable qu’il s’agisse de Damon Salvatore (ou bien Jack, non non, je n’en dirais pas plus CHUTTTTT…) !

TOME 11 et final :

journal-d-un-vampire,-tome-11---redemption-469098-250-400

A moins qu’il s’agisse d’une nouvelle version du personnage de Damon (ce qui est probable à moins d’1%), il s’agit de toute évidence de Stefan Salvatore si l’on suit bien le cours de l’histoire.

VOILA VOILA, j’espère que cet article vous aura plût ! Je vous demanderai de ne pas spoiler la saga en commentaires 😉 ! N’hésitez pas à donner vos avis et vos suggestions, etc. !!

Le Futur-Apprenti dévoreur de livres (et oui, j’ai peut-être réussi à avancer d’un grade finalement…) ! 😉

TAG n°1

Coucou à tous, j’ai été tagué par : Syb qui a été tagué par Léna du blog « Un univers de livre ». Donc, c’est parti pour ce tag :

Le Principe :

-Mettre un lien vers le blog qui nous a choisi.

-Raconter 11 anecdotes sur soi.

-Répondre aux 11 questions de la personne qui nous a tagué.

-Enfin, taguer 11 personnes et leur poser 11 questions.

 

11 choses sur moi :

Comme je n’ai rien de plus à dire sur moi, je vous envoie sur le lien qui est (justement) dédié à moi-même, mon QSJ !

Les réponses aux questions de Syb :

1) Quel est ton dessert préféré ?

La tartelette aux fraises !

2) Quel pays aimerais-tu visiter ?

L’Irlande !

3) quelle est la pub que tu préfères ?

4) qu’est-ce qu’il y a sur les murs de ta chambre ?

Des posters de mes films préférés et des photos !

5)  Quelle est ta boisson préférée ?

Ice-Tea !

6)Quel métier veux-tu faire ? Ou quel métier fais-tu ?

Agent littéraire, ou éditeur mais mon plus grand rêve reste celui de devenir écrivain !

7) Ton jeu de société favori ?

Le Monopoly !

8) Quelle est ta citation préférée ?

Fire and ice
Some say the world will end in fire,
Some say in ice.
From what I’ve tasted of desire
I hold with those who favor fire.
But if it had to perish twice,
I think I know enough of hate
To say that for destruction ice
Is also great
And would suffice.

9) Ta couleur préférée ?

Orange ou gris !

10) quel est ton surnom ?

Je n’en ai pas !

11)Quelle est ta série préférée ?

J’en ai plusieurs : Vampire Diaries, Once Upon a Time et (dernièrement) Merlin !

Je remercie Syb de m’avoir fait participé à ce tag !

Mes questions :

1) As-tu un animal de compagnie ?

2) Quel est le livre que aimes le moins ?

3) Quel est le film qui t’as fait pleuré ?

4) Quel genre de livre lis-tu ?

5) Cherches-tu plutôt le réalisme ou l’émotion dans les récits ?

6) A quel personnage de livre t’identifies-tu ?

7) De quel signe astrologique es-tu ?

8) Quelle est la chose que tu souhaites de suite ?

9) Dans quel lieu aimerais-tu vivre le restant de tes jours ?

10) As-tu déjà pleuré devant un livre ?

11) Quel est le livre que tu ne cesseras de relire ?

Je tague donc :

Les Ados et la Lecture !

Désolé, par manque de temps, je ne peux que taguer un seul blog 😉

J’ai lu : Nos étoiles contraires de John Green ❤

Il y a de cela 2 jours, j’ai terminé de lire en une après-midi l’ INCROYABLE « Nos étoiles contraires ». Ce roman « sick-lit » très en vogue ces derniers temps m’a totalement ému (comme beaucoup d’autres) et je n’ai pas échappé à la règle.

1346188-gf

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

Le début du roman est très subtil et l’auteur part doucement avec une écriture très fine et maîtrisée. L’on peut donc sentir dès le début une amitié naissante qui se mouve par la suite en histoire d’amour. Mais avant tout, dès le début, on apprend à connaître le nouvel entourage de notre héroine : Hazel; tout comme les goûts lectures de cette dernière donc l’on peut savourer des extraits dans le roman. La relation Hazel/Gus m’a beaucoup touchée, l’histoire de deux adolescents qui (de part leurs maladies) ne vivent pas une vie banale d’adolescent. Leur relation est très touchante dès le début. Les parents de Hazel sont assez présents dans le roman et c’est réellement superbe que le parents aient (enfin !) leur place dans les romans et John Green a réussi à rendre cela réaliste.

Dans ce roman, nous passons par toutes les émotions possibles :

nos--toiles-contraires-452090

Il est très difficile d’éprouver mes sentiments car j’ai été touché, ému et envoûté par cette splendide histoire qui nous change.

Les personnages principaux sont magiques. J’ai adoré tous les personnages (en passant de « Patrick sans-couilles » je cite à Isaac).

C’est une oeuvre qui vous laissera bouche-bée et qui comme moi, va vous faire perdre vos mots.

Il y a des passages où des frissons me parcouraient le dos pour m’arracher des larmes, notamment l’avant-dernier chapitre qui est brutal. Le dernier chapitre, lui se résume à cela tellement il est…………..

tumblr_n2swrnPQUZ1tq4of6o1_400

Donc : Nos étoiles contraires est…

tumblr_n0hm1lRB2e1stgrfzo1_250

Et…

tumblr_mnytgmpbhJ1sp9fcho1_500

Et tellement…

tumblr_mszg61yOK71sgp412o1_500

Mais, avant tout, Nos étoiles contraires est un merveilleux livre qui faut absolument lire à tel point il est touchant et également réaliste. Les pensées des personnages et leurs théories sur les questions tels que l’Amour, la Mort, la Maladie etc. sont vraiment là aussi……… (inutile de vous dire que je pleure encore)

!!! COUP DE COEUR 2014 numéro 1 !!!

J’ai adoré ces scènes :

nos--toiles-contraires-471311-250-400  nos--toiles-contraires-475140

Le film sort le 20 août et je ne manquerai pas la séance !!!!

PS : Les acteurs pour Hazel et Gus sont exactement comme je l’imaginais !

LISEZ ET ALLEZ VOIR « NOS ETOILES CONTRAIRES » !!!

 

FINI : Challenge COUPE DU MONDE

Bonjour à tous, aujourd’hui, je commence officiellement un challenge nommé « Coupe du monde ».

Découvert sur le blog « Little A Read » (http://little-a-read.blogspot.fr/2014/06/challenge-coupe-du-monde.html),  J’ai trouvé l’idée superbe ! La créatrice de ce challenge, parfaitement adapté au contexte actuel, est Cajou
Merci à elle pour cela 🙂
A vous de jouer 🙂

LOGO terrain foot

Le gardien de but : THE roman que vous voulez à tout prix lire, celui qui n’a pas le droit de passer à travers les mailles du filet des profondeurs de votre PAL.

1346188-gf

Les attaquants : les 4 romans de votre PAL que vous voulez ABSOLUMENT lire.

couv26218239 9782253087793-T philosophers-cover wicked et 9782092532348

Les milieux de terrain : les 3 romans de votre PAL que vous avez envie de lire juste après.

51OcPEMtk-L._ 18053060 Si-Je-Reste

Les défenseurs : les 3 romans que vous n’avez pas encore dans votre PAL mais que vous voudriez vous offrir -sans attendre le Mercato- pour parfaire votre équipe.

CVT_La-5e-vague_3803 9102_aj_m_553 eleanor---park-422643-250-400

ET VOUS ?
Très bonne coupe du Monde à tous.

L’Apprenti dévoreur de livres.

30ème chronique : Fallen, tome 1 : Damnés de Lauren Kate

Ce pourrait-il que les anges ne soient définitivement pas ma tasse de thé ? Après la petite déception du « Baiser de l’ange » d’Elizabeth Chandler, j’ai voulu enchaîner avec un livre sur lequel j’avais placé tous mes espoirs : Damnés ! Et oui… ce livre relève bien de la damnation…

51UCDJj9TpL._

Lorsque Luce entre à Sword & Cross, un lycée d’éducation surveillée, elle est d’emblée attirée par le ténébreux Daniel. Dans cet endroit sinistre où les portables sont interdits, où les élèves ont un passé lourd et où des caméras surveillent les moindres faits et gestes de chacun, Daniel devient une obsession. Mais le jeune homme évite Luce, qui est aussi courtisée par Cam, un beau brun aux yeux verts. Malgré sa fascination pour Daniel, Luce n’arrive pas à résister à Cam. Ce dilemme perturbe la jeune fille, déjà déstabilisée par la présence incessante d’ombres, qui la poursuivent et l’inquiètent depuis l’enfance. Tout est conçu pour que l’ordre règne à Sword & Cross, pourtant ce lieu deviendra le théâtre de drames troubles et mystérieux…

Il est à mon goût, certainement, une façon d’écrire chez l’auteur ou la traduction que je n’ai vraiment pas aimé. Pour ce qui est de l’écriture, elle est faible et totalement répétitive au point de ne pas voir le bout des chapitres (qui ne s’avèrent au final pas si long que ça).

Mais, commençons par le commencement, le prologue s’avère réellement prometteur et engageant, c’est avec plaisir que j’ai entamé le premier chapitre et là…

tumblr_ml03y9KHv91s8rz3mo1_500

H-O-R-R-E-U-R !

La suite est fade, l’univers mis en place est déclaré comme « SOMBRE » dès le début, à tel point que même une pancarte avec écrit « UNIVERS SOMBRE ET DEPRESSIF » ne serait pas assez claire. Le personnage principal est peut-être le seul point positif (pour le début). Luce est totalement réaliste et « paumée » dans son nouveau lycée comme on pourrait l’attendre et… elle va se faire de superbes amies (mais je vous explique pas les amies), des super-copines soit trop nunuches (rapprochement fait par l’auteur : intello), soit trop rebelle. Alors, à partir de là, j’ai tout détesté.

Soudain, est apparu le triangle amoureux (roulement de tambour), là où beaucoup de personnes auraient pensé…

gifs-coeur-img 574011.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxgifs-coeur-img

(oui c’est une photo du film qui sortira en 2015 : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=176528.html)

Et bien moi, ma réaction se résumait à :

eclair-contour_318-35299pourquoieclair-contour_318-35299

DAMNATION !

Alors, en plus, ce triangle amoureux est vu et revu et re-revu. Mais alors, le cliché pathétique du triangle amoureux ennuyant et sans intérêt. Pour ce qui est de l’intrigue sur les anges, je l’ai vue à des kilomètres à la ronde. Les personnages sont creux et niais (même Luce), l’intrigue se creuse (oui oui, comme les personnages) au fil de la lecture, donc, total ECHEC (selon moi évidemment ;)) pour ce livre que j’ai abandonné à la moitié tellement le roman devenait insupportable.

Dommage, en plus le format du livre était superbe et hyper agréable, donc tant pis.

fallen

L’Apprenti dévoreur de livres ! 

 

29ème chronique : Prix Clara 2010 : Nouvelles d’ados de Collectif

Je me suis lancée récemment sur un recueil de nouvelles que l’on m’avait offert pour Noel. Voici donc un livre de nouvelles qui appartient aux éditions « Héloise d’Ormesson » qui rend hommage à Clara, une petit fille de 13 ans qui est décédée d’une terrible maladie. Le Prix Clara lui rend un magnifique hommage avec « Prix Clara » qui publie tous les ans, 6 nouvelles qui sont choisies des éditions parmi (je pense) des centaines de nouvelles envoyées.

51EL-sjphbL._

Elles s’appellent Juliette, Anne, Catherine, Coralie, Justine et Anne-Laure… Ces six écrivains en herbe ont entre 15 et 17 ans. Elles sont toutes lauréates du Prix Clara 2010, et nous offrent des leçons de vie et des réflexions stupéfiantes sur la société contemporaine.

Ici, les voleurs d’âmes ne sont pas à l’abri de tomber amoureux, les esclaves se rebellent, le pelage des hermines devient noir et les ours en peluche sont magiques ! A travers le regard d’une extraterrestre déboussolée ou dans la peau d’une femme portant le voile, redécouvrez notre monde et laissez-vous entraîner dans des univers débordant de spontanéité, parfois torturés mais aussi porteurs de rêve.

J’avais participé en 2013 au prix Clara et ne fut finalement pas choisi. Mais c’est donc avec grand plaisir que j’ai commencé à lire les nouvelles de nos talentueux ados.

Cette chronique sera divisée en 6 parties pour les 6 nouvelles :

— « L’Etranglée » cette nouvelle narre le parcours d’une femme qui subit et nous décrit la difficulté d’être soi. Un récit réellement parfait et bouleversant : 4,5/5 arrondi à 5/5
— « Le voleur d’âmes » nous raconte l’histoire d’un amour impossible entre un homme qui aspire l’âme et la vie de toute personne, et une humaine. Récit très inspiré et mignon : 4/5
— « Mémoire faussement esclave » raconte l’histoire d’une esclave qui vit dans une famille et, après avoir commis un acte qui l’emmena à la mort, une historienne raconte l’histoire au présent à une classe d’élèves ébahis. Bien maîtrisé mais un peu trop cliché quand à la fin et confus : 3,75/5 arrondi à 4/5
— « Attraction terreste », histoire d’un extra-terrestre qui tombe sur Terre et nous révèle entre les lignes les défauts de chacun. Juste excellent : 4,25/20 arrondi à 5/5
— « L’Ours » est l’histoire d’un vieil homme qui n’a jamais souri de sa vie qui est transporté par le nounours d’une fillette dans un univers magique. Mignon mais l’univers ne met pas assez de temps à se mettre en place : 3,75/5 arrondi à 4/5
— « L’Hermine noire » est une enquête menée par un frère (le narrateur) et la soeur (Lilith) sur une affaire d’escroquerie sous fond d’une note American. J’ai très peu aimé quant au personnage de Lilith qui m’a insupporté et l’histoire qui divague un peu : 3,5/5 arrondi à 4/5

Un ensemble novateur et frais.

A découvrir !!

NOTE GLOBALE : 4,5/5

♥♥♥♥

L’Apprenti dévoreur de livres

29ème chronique : Contes des Royaumes, tome 1 : Poison de Sarah Pinborough

Mai a été chargé en lectures, après avoir affronté de bonnes (et mauvaises) lectures, j’ai enchaîné avec le chouchou de chez Milady : Poison :

contes-des-royaumes,-tome-1---poison-416778-250-400

Blanche-Neige revisité, dans une magnifique édition illustrée : prenez tous les éléments du conte de fées classique que tout le monde connaît (le beau prince, la reine jalouse, la belle princesse, et bien sûr l’empoisonnement) et ajoutez un côté moderne à tous les personnages, à leurs motivations et leurs désirs. Drôle, contemporain et sexy.

Sans vraiment m’attendre à grand chose en entamant ma lecture, je suis tombé sur un récit assez long à débuter.

La Méchante Reine méprise Blanche-Neige, c’est un fait. Oubliez tout ce que vous croyez savoir.

La Méchante Reine se présente comme une femme qui fut initiée dès son plus jeune âge à la magie noire (clin d’oeil au film Blanche-Neige et le Chasseur). Mais, l’on fait face à une Blanche-Neige assez masculine, toujours aussi niaise par moment, mais totalement rebelle.

La première partie de l’histoire se centre sur la « jalousie » de Lilith (la Méchante Reine) envers Blanche-Neige; dès le premier chapitre, l’on nous sert une scène érotique improbable dont j’ai haussé les yeux face à l’inutilité de la scène. Cette 1ère partie, malgré ses défauts présente un début assez intéressant et encourageant pour la suite.

Petit point dérangeant pour cette partie : A quoi sert le Roi ?

J’ai plus aimé le deuxième partie, plus loufoque, où entre en scène le Chasseur (personnage que j’ai peu aimé), qui part à la recherche de Blanche-Neige suite à une autre scène hot tout aussi inutile que la précédente. Côté Blanche-Neige : Assez grande ressemblance avec le Disney (terreur dans les bois), j’ai aimé ce côté sombre. La rencontre entre Blanche-Neige et le Chasseur m’a totalement fait cet effet :

img_2-10458_smiley_manga_ebahi Qui a eu l’idée de mettre une nouvelle scène érotique ?

La suite est cependant plus intéressante quand à la rencontre qui m’a beaucoup plût entre les Nains et Blanche-Neige (bien que les personnages se connaissent déjà au début de l’histoire). Cette partie sur les Nains a apporté beaucoup de fraîcheur et de détente dans ce livre. Apparaît évidemment le moment que tout le monde redoute : La fin du conte.

Là, total changement de l’auteur, qui au début fut une surprise vraiment parfaite, bien maîtrisée par l’auteur et… au final :

once upon

Voici mon conte. Sérieusement : A partir de La fin du conte, la suite est… dingue.

Et la fin s’est résumé à :

omg

Cette fin… non mais WHAT ?? Cette fin est juste… Impossible à décrire, je n’ai jamais été aussi ébahi devant quelque chose, mais là…

En bref : Un livre (pour lecteurs avertis OF COURSE ! Surtout pour la fin du roman) totalement fou qui fait passer un bon moment. Assez conseillé, ne soyez pas exigeant envers ce roman car vous risqueriez d’être déçu !

Petit + : Des clins d’oeil sympas et des intrusions d’autres personnages de contes tout aussi sympa.

Petit – : Scènes d’amour inutiles et petites longueurs.

Donc :

fc

Bonnes lectures et A BIENTOT !!

L’Apprenti dévoreur de livres (ET OUI… toujours en ascension)

Mini-chronique : ALE2100 de SophinetteALE (sur Booknode)

Coucou à tous, aujourd’hui je tiens à vous présenter le « livre » numérique d’une auteure sur Booknode, le titre : ALE2100; l’auteur : SophinetteALE (sur Booknode). Je vous invite à découvrir la couverture :

ale-2100-462616

Et l’offre de lecture en avant-première :

Bonjour,

Dans le cadre d’un concept de littérature participative numérique, sophinetteALE sur Booknode propose gratuitement à la lecture les 22 premiers chapitres d’ALE 2100 et offre à ceux qui diffuseront un commentaire et/ou un billet sur leur blog et/ou un partage sur un réseau social de lire gratuitement la suite en avant-première.

Offre valable jusqu’au 30 juin 2014 minuit.

Voici le lien sur booknode pour découvrir le pitch : http://booknode.com/ale_2100_01271524

Vous pouvez télécharger cette première partie (format EPUB, PDF, MOBI) sur le site officiel du roman : http://www.ale2100.com

Bonne lecture et bon voyage dans ALE.

Consulter sophinetteALE sur Booknode pour d’autres formats.

Un récit addictif pour les 22 premiers chapitres, avec un certaine originalité et fraîcheur dans l’écriture de la nouvelle auteure. Une bonne pause détente avec ce livre-web très intéressant et maîtrisé. Une réussite !

L’Apprenti dévoreur de livres.

La bande-annonce :

Retour (again !)

Ne vous inquiétez pas, je suis de retour, après un mois assez chargé d’examens, je fais mon come-back et je vous promets que de nouvelles chroniques ET nouveautés vont arriver dès la semaine prochaine sur mon blog.

Pour l’instant, je lis l’excellent premier tome de la saga « Wicked Years » : Wicked de Gregory Maguire :

concours-wicked

Dans Le Magicien d’Oz, le grand classique de L. Frank Baum, Dorothy triomphe de la Méchante Sorcière de
l Ouest… mais nous ne connaissons qu’ une partie de l histoire. Qu’ en est-il de son ennemie suprême, la mystérieuse Sorcière ? D où vient-elle ? Comment est-elle devenue si méchante ?
Avec Wicked, Gregory Maguire crée un monde fantastique si riche et si vivant que nous ne verrons plus jamais le Magicien d’Oz avec les mêmes yeux.

Ma lecture a été précédé du sublime Cinder de Marissa Meyer.

Cependant, la suite de mes lectures a été chamboulée par l’arrivée du déplorable premier tome de la saga « Fallen » de Lauren Kate sur qui j’avais placé tous mes espoirs : Damnés.

51UCDJj9TpL._

Lorsque Luce entre à Sword & Cross, un lycée d’éducation surveillée, elle est d’emblée attirée par le ténébreux Daniel. Dans cet endroit sinistre où les portables sont interdits, où les élèves ont un passé lourd et où des caméras surveillent les moindres faits et gestes de chacun, Daniel devient une obsession. Mais le jeune homme évite Luce, qui est aussi courtisée par Cam, un beau brun aux yeux verts. Malgré sa fascination pour Daniel, Luce n’arrive pas à résister à Cam. Ce dilemme perturbe la jeune fille, déjà déstabilisée par la présence incessante d’ombres, qui la poursuivent et l’inquiètent depuis l’enfance. Tout est conçu pour que l’ordre règne à Sword & Cross, pourtant ce lieu deviendra le théâtre de drames troubles et mystérieux…

A très bientôt, et merci encore de me suivre !!

L’Apprenti dévoreur de livres 

Ma liste de lecture #1

Ayant récemment terminé le premier tome de la série Contes de Royaumes, tome 1 : Poison, de chez Milady (qui fut une bonne découverte) et le premier tome de la saga des Chroniques Lunaires, tome 1 : Cinder (gros coup de coeur), j’ai décidé d’instaurer une petite liste.

Un aperçu des livres lus ces derniers temps :

contes-des-royaumes,-tome-1---poison-416778-250-400

Blanche-Neige revisité, dans une magnifique édition illustrée : prenez tous les éléments du conte de fées classique que tout le monde connaît (le beau prince, la reine jalouse, la belle princesse, et bien sûr l’empoisonnement) et ajoutez un côté moderne à tous les personnages, à leurs motivations et leurs désirs. Drôle, contemporain et sexy.

Et :

les-chroniques-lunaires,-tome-1---cinder-3851822-250-400

Les humains et les androids se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque… Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille… Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencontre avec le prince Kai va la précipiter au cœur d’une lutte intergalactique. Partagée entre le devoir et la liberté, la loyauté et la trahison, elle doit découvrir les secrets de son passé, afin de protéger l’avenir de son monde.

Désormais, ma liste :

1) — Fallen, tome 1 : Damnés de Lauren Kate (en cours de lecture)

Un livre pour le moment sombre et mystérieux (trop ?), avec une intrigue malheureusement très stéréotypée… et trop peu d’action, à voir pour la suite.

51UCDJj9TpL._

Lorsque Luce entre à Sword & Cross, un lycée d’éducation surveillée, elle est d’emblée attirée par le ténébreux Daniel. Dans cet endroit sinistre où les portables sont interdits, où les élèves ont un passé lourd et où des caméras surveillent les moindres faits et gestes de chacun, Daniel devient une obsession. Mais le jeune homme évite Luce, qui est aussi courtisée par Cam, un beau brun aux yeux verts. Malgré sa fascination pour Daniel, Luce n’arrive pas à résister à Cam. Ce dilemme perturbe la jeune fille, déjà déstabilisée par la présence incessante d’ombres, qui la poursuivent et l’inquiètent depuis l’enfance. Tout est conçu pour que l’ordre règne à Sword & Cross, pourtant ce lieu deviendra le théâtre de drames troubles et mystérieux…

2) — The Wicked Years, tome 1 : Wicked de Gregory Maguire

Une réécriture de conte basé sur le conte du « Magicien d’Oz »

wicked

Dans Le Magicien d’Oz, le grand classique de L. Frank Baum, Dorothy triomphe de la Méchante Sorcière de
l Ouest… mais nous ne connaissons qu’ une partie de l histoire. Qu’ en est-il de son ennemie suprême, la mystérieuse Sorcière ? D où vient-elle ? Comment est-elle devenue si méchante ?
Avec Wicked, Gregory Maguire crée un monde fantastique si riche et si vivant que nous ne verrons plus jamais le Magicien d’Oz avec les mêmes yeux.

3) — Vampire Academy, tome 1 : Soeurs de Sang de Richelle Mead

Une bit-lit peut-être novatrice ?? Un bon moment de détente en vue ?

51OcPEMtk-L._

Peut-on vraiment garder des secrets au sein de la Vampire Academy ?
La Vampire Academy est en émoi. Dans ce lycée pour les vampires, les rumeurs les plus folles courent sur les raisons de la fugue de Lissa et Rose.
Lissa et Rose ont toujours été inséparables : Rose doit repousser les attaques des Strigoïs, vampires féroces et immortels, à l’encontre de son amie Moroï, une race de vampires mortels qui puisent leur magie de la terre. Qu’a-t-il bien pu leur arriver avant d’être ramenées de force ?

4) — Le Roman de la Belle et la Bête de Bernard Simonay

Une remake de la Belle et la Bête version Cupidon/Psyché…

514D29FGWHL._

Dans un monde hors du temps, inspiré de l’Antiquité grecque, la belle Aurore épouse, sans l’avoir jamais vu, le prince Philippe, sur lequel courent des rumeurs inquiétantes. Elle rencontre un être délicat et raffiné, auquel elle s’attache très vite, malgré le pacte surprenant qu’il lui impose : ne jamais tenter de voir ses traits. 

Cependant, poussée par la curiosité et encouragée par la perfide Férona, Aurore découvre qu’une terrible malédiction frappe son mari, qui ne peut affronter la lumière sans se transformer en un monstre effrayant. Elle comprend peu à peu que l’amour véritable ne se fonde pas sur les apparences. Mais des forces machiavéliques s’acharnent contre le couple et Aurore devra accepter d’aller jusqu’au bout de son amour… 

Le Roman de la Belle et la Bête renouvelle un mythe intemporel, mêlant aventure et suspense, poésie et sensualité.

Voici donc ma liste (complètement non officielle) !

A bientôt pour les chroniques de « Poison » et « Cinder » !

L’Apprenti Dévoreur de livres.

 

Lecture(s) en cours # 1 : Les Chroniques lunaires, tome 1 : Cinder de Marissa Meyer

En ce moment, je lis le splendide premier tome de la nouvelle saga dystopique et conte revisité de Marissa Meyer, Cinder !

les-chroniques-lunaires,-tome-1---cinder-3851822-250-400

Les humains et les androids se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque… Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille…
Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencontre avec le prince Kai va la précipiter au cœur d’une lutte intergalactique. Partagée entre le devoir et la liberté, la loyauté et la trahison, elle doit découvrir les secrets de son passé, afin de protéger l’avenir de son monde.

Au départ, un univers qui met du temps à s’imposer, mais la suite est explosive, les personnages sont bien pensés et incroyables. Un premier tome épatant qu’il me tarde d’achever pour me lancer sur la suite : Scarlet, la suite revisitant le conte du Petit Chaperon Rouge.

les-chroniques-lunaires,-tome-2---scarlet-331801-250-400 J’ai cependant une préférence pour la couverture d’origine qui suit plus le court des couvertures de la saga :

Scarlet_final_USA-Today1

Pour le résumé de l’édition française :

Bien loin de l’asie et du royaume du Prince Kai, la grand-mère de Scarlet Benoit est portée disparue. Scarlet réalise alors qu’elle n’a jamais su qui était vraiment son aînée et quels dangers pouvaient bien la menacer. Quand elle rencontre Wolf, un mystérieux street-fighter qui semble savoir où est sa grand-mère, elle n’a d’autre choix que de lui faire confiance. C’est en menant leur enquête que Scarlet et Wolf croisent la route de Cinder. Ensemble ils se ligueront contre Levana, la vicieuse Reine lunaire prête à tout pour asservir les Terriens et épouser le Prince Kai.

Pour d’autres couvertures :

651157

Donc, pour le moment, une lecture presque sans faute(s) !!!

Je lis également, en livre numérique, le prequel de ce premier tome, le tome 0,5 de la saga Les Chroniques Lunaires, en anglais : Glitches

13278636

Cinder, a gifted mechanic, is a cyborg. She’s a second-class citizen with a mysterious past, reviled by her stepmother and blamed for her stepsister’s illness. In Glitches, a short prequel story to Cinder, we see the results of that illness play out, and the emotional toll that takes on Cinder. Something that may, or may not, be a glitch…

IMG_1257

Ce titre existant également en français (seulement en numérique, mais gratuit) sous le nom de : Chroniques Lunaires, tome 0,5 : Il était une fois… Cinder.

Chroniques Lunaires - Tome 0.5 - Il était une fois... Cinder

À tout juste 11 ans, Cinder découvre New Bejing et sa nouvelle famille. De l’Europe et de ses vrais parents, elle n’a aucun souvenir. Elle ne sait d’eux que ce que son beau-père lui a appris : ils sont morts dans un accident qui a aussi failli lui coûter la vie. Pour la sauver, les médecins ont dû lui greffer une main et une jambe de robot. Cinder a des difficultés à s’habituer à son nouveau corps de cyborg. Sans parler des informations encyclopédiques qui sont projetées dans son champ de vision sitôt qu’elle est confrontée à une situation inconnue.
Si elle se lie facilement d’amitié avec ses nouvelles sœurs, Pearl et Peony, Cinder comprend très vite que sa belle-mère ne l’accueille pas de gaité de cœur. Et le drame qui menace sa famille d’accueil ne va rien arranger… 

Vous pouvez le retrouver gratuitement sur ce lien :

http://www.amazon.fr/Il-%C3%A9tait-une-fois-Cinder-ebook/dp/B00FZ4HYHI/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1399366308&sr=8-1&keywords=il+%C3%A9tait+une+fois…+cinder

Je vous souhaite de belles lectures, vous pouvez me faire part des vôtres, et, à bientôt pour une nouvelle chronique !

28ème chronique : Insaisissable, tome 1 : Ne me touche pas de Tahereh Mafi

Après avoir traversé ce gros moment de coup de gueule littéraire, je suis retourné à la lecture du somptueux roman de Tahereh Mafi, le premier tome de la trilogie « Insaisissable ».

insaisissable,-tome-1---ne-me-touche-pas-2717642-250-400

JE SUIS MAUDITE
J’AI UN DON 

JE SUIS UN MONSTRE
JE SUIS PLUS FORTE QU’UN HOMME 

MON TOUCHER EST MORTEL
MON TOUCHER EST POUVOIR 

JE VEUX QU’IL ME TOUCHE
IL NE DOIT PAS M’APPROCHER 

JE SUIS LEUR ARME
JE ME VENGERAI 

Juliette est enfermée depuis 264 jours dans une forteresse pour un crime. Un accident. 264 jours sans parler. Ni toucher personne. Alors pourquoi Adam, celui qu’elle aime en secret depuis l’enfance vient-il partager se cellule ? Et pourquoi semble-t-il ignorer qui elle est ?
 
L’organisme tout-puissant qui régit le monde de Juliette n’hésite pas à tuer pour asservir le peuple. Mais ce que désire par-dessus tout Warner, le fils de son leader, c’est Juliette. La malédiction qui pèse sur la jeune fille est pour lui une arme inestimable.
 
Seulement Juliette n’a pas l’intention de se laisser faire. Après une vie de paria, elle trouve pour la première fois le courage de se battre et de rêver à un avenir avec celui qu’elle croyait avoir perdu pour toujours…

J’avais commencé cette lecture en dévorant les 90 premières pages d’un coup, transporté dans l’ambiance poétique et totalement fraîche de ce roman, j’ai découvert deux personnages géniaux sortis des sentiers battus : Juliette et Adam; tous deux possédant un passé difficile et cachant de sombre secrets. J’ai donc repris cette lecture lorsque Adam et Warner capturent Juliette, là, j’ai eu tout à coup une envie incroyable d’entrer dans le livre, les paysages vraiment sombres (parfois effrayants) étaient tellement bien écrits que j’engouffrais avec bonheur les nouvelles pages. L’écriture tantôt normale, tantôt rayée est vraiment une idée que Mafi a su maîtriser avec talent. Les scènes d’actions sont réellement angoissantes et… parfaites… les scènes érotico-romantiques sont très bien écrites, sans vulgarité mais avec une finesse et une écriture poétique, donc elles ne sont certainement pas choquantes. J’ai adoré tous les personnages, cependant, je suis réellement contre le triangle amoureux Juliette-Adam, Juliette-Warner qui reste en suspense mais qui— pour moi — n’a pas de raison d’être. Au niveau du personnage de Warner, je ne l’imaginais pas du tout comme il est sur la couverture du hors-série d’Insaisissable :

90362328_o

En passant je vous mets quand même le résumé :

JULIETTE M’A ÉCHAPPÉ
J’AI ÉCHOUÉ

ELLE ME DÉTESTE
JE ME DÉTESTE D’AUTANT PLUS

ELLE ME DÉTRUIT DE L’INTÉRIEUR
JE DEVIENS FOU

« Je suis tombé fou amoureux d’elle. Ça fait tellement mal. De toute ma vie je n’ai jamais ressenti ça. J’ai éprouvé la honte et la lâcheté, la faiblesse et la force. J’ai connu la terreur et l’indifférence, la haine de soi et le dégoût de tout. Et pourtant je n’ai jamais connu un sentiment aussi atroce, aussi paralysant. Et ça ne fait qu’empirer. »

Juliette a trompé la vigilance de Warner, en le séduisant et en lui infligeant une terrible blessure. Elle s’est enfuie avec l’aide d’Adam et de Kenji. Le père de Warner, le Commandant suprême, compte bien faire payer à ces trois rebelles le prix de leur trahison. 
Et pour Juliette, ce sera sa vie.

ENTREZ DANS L’ESPRIT TOURMENTÉ DE WARNER.

Donc, voilà, jusqu’à la fin, ce roman a été une véritable révélation et un réel plaisir, à lire absolument pour tous les fans du genre, c’est un magnifique livre (lu en plus en 2 jours =))

NOTE : 20/20 Mention Coup de Coeur #2 de l’année

post-it-note-with-a-pin

Du côté des couvertures… je vous laisse admirer :

insaisissable,-tome-1---ne-me-touche-pas-2470172 Il s’agit de l’évolution de la couverture de ce premier tome chez Michel Lafon, je vous donne le lien de la présentation de leur travail :

http://www.lire-en-serie.com/2012/07/insaisissable-la-seance-photo/

Au niveau des couvertures dans le monde :

insaisissable,-tome-1---ne-me-touche-pas-403237

insaisissable,-tome-1---ne-me-touche-pas-2140872insaisissable,-tome-1---ne-me-touche-pas-217777-250-400insaisissable,-tome-1---ne-me-touche-pas-374976-250-400 insaisissable,-tome-1---ne-me-touche-pas-495222-250-400  insaisissable,-tome-1---ne-me-touche-pas-1737562-250-400insaisissable,-tome-1---ne-me-touche-pas-1573652-250-400   insaisissable,-tome-1---ne-me-touche-pas-3463183-250-400 insaisissable,-tome-1---ne-me-touche-pas-4425293-250-400 insaisissable,-tome-1---ne-me-touche-pas-2140872

Donc, une excellent lecture très vivement conseillé =)

A bientôt pour une nouvelle chronique !!

Coup de gueule…

Tout d’abord, je suis vraiment désolé pour la grossièreté du titre, mais vous allez comprendre tout de suite après pourquoi mon titre est nommé comme ceci :

J’ai voulu continuer mes lectures après Divergente, je me suis lancée donc dans le livre que j’avais initialement prévu de lire ensuite, il s’agit de Wake de Lisa McMann :

41i1NkW8N0L._

Quand les autres s’endorment et plongent dans leurs rêves, le cauchemar de Janie commence.

De quoi sont faits nos rêves ? Que se passerait-il si quelqu’un pouvait entrer dans ces histoires folles qui agitent nos nuits ?

Depuis qu’elle a cinq ans, Janie Hannagan porte un lourd secret : quand les autres s’endorment près d’elle, elle perd connaissance pour être entraînée dans leurs songes. Témoin de leurs terreurs nocturnes, elle voudrait les aider, mais comment faire ?

En se confiant à Cabel, Janie croit trouver l’âme soeur et espère sortir de sa solitude. Mais ses rêves à lui se révèlent si troubles et inquiétants qu’elle prend peur… A-t-elle fait le bon choix en choisissant ce garçon-là ?

Un hypnotisant voyage au coeur de l’univers onirique.

J’étais très pressé de lire ce livre, je m’étais même prévu d’acheter la suite en rentrant de voyage.

Mais alors… AAAAAAAHHHHH

xiqp9v

J’ai commencé ma lecture par le prologue qui est juste hyper attractif, maîtrisé et qui prévoyait réellement une bonne lecture mais la suite… c’est quoi ce récit ? Une héroine molle, une écriture à la limite du domaine du malsain et de l’absurde, un récit hyper lent. NON mais WHAT ?

En plus il m’a été impossible de continuer la lecture, ce livre me blessait réellement, ça à été réellement un début de lecture juste… HORRIBLE !

Au delà, je reprendrai ma lecture dans un petit moment car je suis encore sous le choc.

J’ai donc voulu continuer dans une lecture détente et là…

lu4k7o0v

Non, non, pas du tout, j’étais TRES énervé. J’ai continué avec Nés à minuit, tome 1 : Attirances de C.C Hunter.

nes-a-minuit,-tome-1---attirances-245889-250-400

L’été s’annonce mouvementé pour Kylie. Après un enchaînement de catastrophes, ses parents l’envoient dans une colo spécialisée pour adolescents marginaux. Ou plutôt hors du commun : ici cohabitent sorciers, vampires et autres créatures de la nuit. Tous sont persuadés que Kylie n’est pas là par hasard… Sa présence aurait-elle un lien avec le rôdeur fantomatique qui la poursuit sans répit ? 

Kylie tente de comprendre sa véritable nature. Et comme si sa vie n’était pas assez compliquée, Derek, un être féerique, et Lucas, un loup-garou irrésistible, semblent tous deux déterminés à la séduire. Alors qu’elle cherche sa place dans ce nouveau monde, Kylie saura-t-elle accepter qui elle est vraiment ?

Le début avait été une catastrophe, et donc j’ai repris la lecture d’où j’en étais, de la page 101 exactement, mais alors, la suite est grotesque, vide, fade, ne rime à rien, et totalement insensée à tel point que quand je lisais, j’avais constamment les yeux froncés, soulignant dans ma tête dans chaque phrase la stupidité que sortais l’auteur. Non, mais WHAT ???

Donc, à page, chaque paragraphe, chaque ligne, chaque mot, il n’y avait qu’une phrase qui entrait dans ma tête, celle-ci :

25088_1371867769574_1018160333_31092908_2251841_n

Donc, impossible de continuer ma lecture, j’ai donc enchaîné avec un nouveau livre que j’ai adoré (OUFFFF !) et dont je vous fait bientôt la chronique.

C’était donc mon premier coup de gueule de l’année en espérant qu’il s’agisse du dernier =) !!!

27ème chronique : Divergente, tome 1 de Veronica Roth

Au départ, je n’étais pas du tout attiré par ce livre, je m’étais mis dans la tête qu’il s’agissait d’une copie de Hunger Games. Mais au fil du temps (et surtout grâce aux bonnes critiques de chroniqueurs littéraires), je me suis laissé tenté et ce livre a fini par atteindre le sommet de ma Wish-list. Je m’étais résolu à le lire en anglais, surtout que j’adore la couverture, mais je n’ai pas résisté à l’acheter en français en librairie.

divergente_livre_blog CV-prov_Divergente1260955768_11624913

En plus, ce livre contient deux couvertures, je trouve cette idée juste superbe, cette idée en vogue il y a un petit bout de temps mais c’est vraiment dommage qu’ils ne continuent pas à persister avec cela, alors ça fait toujours plaisir de voir que les éditeurs prennent bien soin de leurs livres.

Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. À 16 ans elle doit choisir sa nouvelle appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitudes n’est pas concluant. Elle est divergente. Ce secret peut la sauver… ou la tuer.

Le début est très rapide, l’auteur nous raconte suffisamment et avec beaucoup de finesse, le nouveau monde dans le lequel Tris vit et donc « notre nouveau monde ». Tris est au début assez torturée, on le sent et on sait de suite qu’elle cache de nombreuses facettes et multiples talents. Une fois que l’histoire est lancée, Tris ne cesse d’évoluer au point que je me suis réellement mis dans sa peau, au point de ne plus pouvoir en sortir, j’étais le Divergent. Les autres personnages sont bien décrits, je suis déçu que l’auteur n’apporte pas plus de précision sur le personnage de Quatre, j’ai adoré connaître les amis de Tris et réellement hait ses ennemis.

SPOILERS -SPOILERS

Je suis déçu que la mort d’Al et de Will n’est pas marqué plus que ça Tris

SPOILERS-SPOILERS

Le nouvel univers est très intéressant et au final pas aussi complexe comme je l’appréhendais. La mythologie des Epreuves que passent les jeunes de ce nouveau monde m’a réellement fasciné, un livre rien que sur ce sujet serait réellement parfait ! Au niveau du personnage de Quatre, je l’ai réellement adoré, dans le sens où il n’est pas trop ténébreux ni trop transi ou mou, il est parfait mais garde bien une partie de mystère dans ce premier tome. Le personnage d’Al(bert) m’a réellement ému, Christina m’a bien fait rire mais aussi touchée. J’ai détesté réellement Peter et Drew a tel point que des fois je lançais des injures à leur égard et, sachant que j’ai lu ce livre au bord de la plage (oui, oui !), certaines personnes me regardaient du coin de l’oeil; j’ai très peu apprécié le personnage de Jeanine que je verrais vraiment avec le président Snow de Hunger Games.

La famille, également, de Tris m’a éperdument bouleversée.

Une fin juste impressionnante qui me donne envie de me jeter sur le second tome que j’achèterais sans doute ce week-end. Un livre que je vous conseille plus que tout au monde.

COUP DE COEUR

NOTE : 30/20

divergente

Je vous mets le lien le plus complet que j’ai trouvé pour le film qu’il me tarde énormément de voir !

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=195022.html

A très bientôt pour une nouvelle chronique !

26ème chronique : Journal d’un vampire, tome 3 et 4 de L.J Smith

Récemment lus, je vous présente dans cette chronique, le troisième et quatrième tome de la saga Journal d’un vampire de L.J Smith.

untitled journal-d-un-vampire-tome-4_2148126-L

Sur ces deux couvertures, nous retrouvons Damon; sur la troisième couverture, Damon est représenté sous son ancienne forme humaine; et sur la quatrième couverture, Damon est représentée sous forme de vampire.

Résumé du troisième tome :

Revenue à la vie, Elena n’est plus une simple humaine. Dans ses veines coule désormais une force qui la rend irrésistible aux yeux de tout être malveillant. Pour protéger celle qu’il aime, Stefan le sait, il leur faut fuir Fell’s Church : une créature maléfique y provoque d’étranges phénomènes… Damon, le frère de Stefan, traqueur maintenant traqué, ne tarde pas à en découvrir la source : Shinichi. Esprit diabolique et polymorphe, ce kitsune des légendes japonaises est venu avec sa jumelle Misao dans l’unique but de détruire la ville. Sous l’emprise du démon avec lequel il a passé un pacte, Damon persuade Stefan de partir, pour l’éloigner d’Elena. Mais c’est sans compter sur Bonnie, Meredith et Matt. Mais parviendront-ils à dompter leurs propres démons intérieurs ? Sauront-ils déjouer les pièges des jumeaux pour sauver leur amie et Fell’s Church ?

Stefan n’est pas absent de ce troisième tome mais n’est plus le personnage central. Cette place est tenue par Damon qui vient en aide à Bonnie et Elena pour vaincre le danger et des forces maléfiques qui rôde dans la ville. On découvre alors une nouvelle facette du personnage qui, malgré son orgueil, peut se révéler sensible.

Dans ce tome, nous retrouvons nos héros dans un mauvais état, surtout Elena qui est désormais dans un état enfantin aux pouvoirs inestimables. Elena est devenu un être pur incapable de parler. Stefan et Damon ne changent pas dans ce tome, les deux héros sont toujours aux petits soins de la belle, mais… alors que tout semble être en voie de s’arranger, une menace survient. Des âmes (appelées malachs) prennent possession des corps des jeunes gens de Fell’s Church, et Caroline est la première infectée. Une ambiance Smithienne apparaît et nous retrouvons bien l’écriture horrifique de notre auteur favorite. Cependant la suite est énormément lente et insupportable, il n’y a que très peu d’actions et les passages intéressants semblent négligés, la mythologie des malachs et de leurs maîtres (sorte de renards-garous) : les kitsune; est peu riche et mal exploitée, quand aux autres personnages, ils sont vraiment lourds et fades. De la fin de la première partie jusqu’au début de la fin de la dernière partie, l’intrigue est ennuyante. Heureusement que la fin est exceptionnelle et inattendue, nous révélant une nouvelle bataille épique se terminant en cliffhanger.

Même si ce tome n’était pas gagné d’avance, la fin a réussi à me surprendre comme jamais.

NOTE : 13/20

k

Pour le quatrième tome, j’avais une petite appréhension, et le début ne fut pas gagné d’avance (comme son prédécesseur).

Misao et Shinichi ont avoué avoir enfermé Stefan. Et Misao donne des indices qui feront tourner la tête d’Elena. Matt et Damon, malgré la tension, doivent s’unir pour retrouver avec Elena, Stefan et détruire Misao et Shinichi. Matt, qui revient à Fell’s church, aide alors Mme Flowers à protéger du mieux possible la ville. Meredith et Bonnie vont se joindre à Elena et Damon. Seulement, pour pouvoir rentrer dans le « Royaume des Ombres », il faut qu’Elena, Meredith et Bonnie se fassent passer pour les « esclaves » de Damon. Etant leur « maître », elles ne risquent rien, à part des coups de fouet si elles ne respectent pas les règles. Elena en a reçus car elle a défendu une esclave qui se faisait fouetter alors qu’elle était enceinte. Pour qu’elle n’ait pas mal, Damon a absorbé la douleur pour elle.

Après avoir réussi à entrer dans le « Royaume des Ombres », Elena et ses amis trouvent la clé qui ouvrira la porte de la prison de Stefan, même si plusieurs rencontres ont bouleverser les recherches (des rencontres aussi bonnes que mauvaises)… Damon et Elena vont se rapprocher. Mais à la fin du livre, Damon va redevenir humain ! Grâce à une fleur cachée qu’un ami kitsune de Stefan lui avait donné pour accomplir son souhait le plus cher : redevenir humain. Simplement elle était noire, les roses noires étant rares et les préférées de Damon il l’a prise en la pensant normale, la sentit et quelque chose d’étrange s’est passé, il s’asphyxiait. Sage arriva et lui dit de se calmer et d’inspirer et expirer, faisant ainsi fonctionner ses poumons. Cette condition d’humain ne lui plaisant pas du tout, il décida de tout faire pour retrouvé sa position d’antan, c’est-à-dire de vampire puissant.

Le début de ce quatrième tome fut complètement absurde et lent, l’histoire d’amour/attirance physique entre Elena et Damon était réellement improbable et peu réaliste. La première partie durant laquelle les personnages se mettent en route pour le Royaume des Ombres, où les jumeaux kitsune ont enfermé Stefan, est longue et vraiment très mal exploitée. Mais la seconde partie est juste : PARFAITE. Dans cette seconde partie, les personnages évoluent d’une manière exceptionnelle, la plume de L.J Smith est magique et presque visionnaire en nous lançant une intrigue avec une petite morale. Les nouveaux personnages sont juste géniaux et superbes. La fin est inattendue, pas exceptionnelle, mais en tout cas bien trouvée.

Un quatrième tome plein de surprises, vraiment superbe, c’est mon Coup de coeur n°2 de l »année 2014.

NOTE : 19,5/20

g

J’adore et vivement la suite : Journal d’un vampire, tome 5 : L’Ultime Crépuscule, déjà dans ma PAL :

logo_11880

Avec en plus une couverture magnifique représentant Caroline.

Le résumé :

Avec l’aide de l’irrésistible mais néanmoins sournois Damon, Elena a sauvé son cher Stefan du Royaume des Ombres. Mais aucun des deux frères vampires n’en est revenu indemne. Affaibli par sa longue captivité, Stefan a besoin de plus de sang que ce qu’Elena peut lui fournir, tandis que Damon, en proie à une étrange magie, est redevenu humain. Furieux, Damon veut à tout prix retrouver sa condition de vampire, entraînant Bonnie avec lui dans les ténèbres. Elena et Stefan les suivent pour libérer leur innocente amie sorcière. Pendant ce temps, c’est la panique à Fell’s Church… Matt et Meredith doivent sauver des esprits dangereux qui l’ont envahie leur ville natale, où un par un, les enfants succombent à des forces démoniaques. Matt et Meredith vont bientôt découvrir que la source du mal est plus sombre et plus proche que tout ce qu’ils auraient pu imaginer…

Je tiens également à préciser que le tome 10 de la saga est sorti tout récemment :

41-ORr80wcL._

Un scientifique a créé une nouvelle race de vampires génétiquement modifiés afin de conquérir le monde paranormal. Déterminé à éliminer tous les vampires naturels laissés sur terre, il a choisi Damon comme prochaine cible. Une course contre la montre vient de commencer pour Elena. Elle doit trouver l’arme qui viendra à bout de ces créatures étranges, avant de perdre tous ceux qu’elle aime et se retrouver seule pour toujours…

Pour découvrir le dernier tome, voici le lien avec le résumé en français, fait par mes soins :

http://booknode.com/journal_d_un_vampire,_tome_11_0883722

Pour les addicts de la série télévisée, la saison 5 est disponible en streaming, cette saison est la meilleure et je vous la conseille énormément.

THE VAMPIRE DIARIES

La saga Journal d’un vampire, à partir du sixième tome, n’est plus écrite par L.J Smith, car celle-ci avait un point de vue de la fin de la série qui ne convenait pas aux éditeurs et qui a été virée. Grâce à Amazon et avec son nouveau programme Kindle Worlds, elle a reprit sa série sous forme de fan-fiction.

Paradise

Damon is back and enjoying his vampire existence to its fullest. Elena, Bonnie and their friends are in their third week at Dalcrest College, ordinary students aware of an extraordinary world that verges on their own campus.

Stefan is scarcely aware that he is living in a fragile paradise with Elena as his devoted girl . . . until one night, it all shatters. He wakes from a dream to find Elena limp and white in his arms and rushes her to the hospital for a massive transfusion.

Elena survives, but Stefan decides that there is only way that she will ever truly be safe is without him. To make his exit complete, Stefan removes himself from the memories of Elena, her friends, and all of Fell’s Church.

Can true love ever really be forgotten? Will Damon finally have Elena by his side as his Princess of Darkness?

  • This is the beginning of a fanfiction series written by L.J. Smith and her original intention of the continued story after The Return series.

War_of_roses

Elena and her friends now have no conscious memories of Stefan—but each is having a difficult time adapting to a world without him. Damon can scarcely put out fires fast enough.

Bonnie feels as if she’s going insane. Her latest oddity is sleepwalking across the Dalcrest campus with only a golden-eyed white “dog” as a companion. This behavior terrifies the others, especially given the recent attacks in neighboring towns that leave girls drained of blood.

More, Bonnie finds herself caught up in her own love triangle with Matt’s shy new roommate, Bastian, and Damon. She realizes that Damon should be completely off limits, but she can’t help feeling there is someone else who is Elena’s perfect partner somewhere.

No one knows much about Bastian, who has white-blond hair and golden eyes, but he doesn’t seem to like Damon. Is Bastian just jealous of Damon’s affection for Bonnie or does he have some darker secret?

Meanwhile, both red roses and black are mysteriously appearing for Bonnie and Elena. Who are they from, and why do they seem so important? The War of Roses has just begun. . . .

paradise-lost-lj-smith

http://ljanesmith.net/blog/2014/635-l-j-smith-s-new-vampires-diaries-series

25ème chronique : La liste de mes envies de Grégoire Delacourt

Pour changer un peu de mon thème de livre de prédilection, j’ai voulu découvrir un des livres dont l’on a entendu énormément parler en 2013 : La liste de mes envies.

9782253168539-T

Jocelyne, dite Jo, rêvait d’être styliste à Paris. Elle est mercière à Arras. Elle aime les jolies silhouettes mais n’a pas tout à fait la taille mannequin. Elle aime les livres et écrit un blog de dentellières. Sa mère lui manque et toutes les six minutes son père, malade, oublie sa vie. Elle attendait le prince charmant et c’est Jocelyn, dit Jo, qui s’est présenté. Ils ont eu deux enfants, perdu un ange, et ce deuil a déréglé les choses entre eux. Jo (le mari) est devenu cruel et Jo (l’épouse) a courbé l’échine. Elle est restée. Son amour et sa patience ont eu raison de la méchanceté. Jusqu’au jour où, grâce aux voisines, les jolies jumelles de Coiff’Esthétique, 18.547.301€ lui tombent dessus. Ce jour-là, elle gagne beaucoup. Peut-être.

J’ai commencé cette lecture sans trop savoir à quoi m’attendre, le début est un peu lent dans le sens où l’on suit de très près la vie de Jocelyne, le personnage principal. L’on découvre sa mercerie et son blog dont on suit l’évolution tout au long du roman. La première partie bien que lente est très agréable à lire mais surtout légère, m’emmenant dans de nouveaux horizons de lecture. La deuxième partie, à partir du moment où Jo devient millionnaire est très rapide, mais également très triste puisque l’on découvre la véritable indentité de cet argent : l’argent est du poison. Et ça, nous le découvrons toute au long de cette partie où Jo subit de tristes et tragiques mésaventures avec ses proches et ses moins… proches. La fin clôture bien le roman même si l’ambiance triste est toujours présente.

Un livre totalement réaliste, apportant une morale forte et humaine.

NOTE : 20/20

Coup de coeur n°1 de l’année 2014.

J’ai appris que le livre avait eu droit à une adaptation au cinéma, je compte voir ce film prochainement et vous faire une chronique :

la-liste-de-mes-envies-photo-532c0acbc65e1

Voici la bande-annonce :

Je ne suis malheureusement pas emballé par le casting, j’espère être surpris.

Même si le film nous transmet la moral avec un ton humoristique, il s’agit tout de même d’une leçon de la vie assez dure.

A lire d’urgence (et à voir) !

Les nouvelles sorties qui m’intéressent… En mai 2014

Le nouveau roman de Lauren Kate, auteur de la saga angélique, Damnés :

teardrop-tome-1-434024-250-400

« Ne jamais, jamais pleurer.

La mère d’Eureka Boudreaux a toujours enseigné cette règle à sa fille, et ce depuis des années. Mais, désormais, elle est morte et, qu’importe où Eureka se rende, il est présent : Ander, le grand garçon aux cheveux blond pale qui semble savoir des choses dont il devrait ignorer l’existence, qui avertit Eureka qu’elle court un grand danger, et qui parvient de plus en plus à la faire craquer pour la faire pleurer.

Mais Ander ne connaît pas le secret le plus sombre qu’Eureka possède : depuis que sa mère s’est noyée lors d’un accident étrange, Eureka souhaite qu’elle soit morte en même temps qu’elle. Il lui reste tellement peu de choses auxquelles elle tient toujours, comme sa vieille amie Brooks, un mystérieux héritage – un étrange médaillon, une lettre, et une pierre – ainsi qu’un livre ancien dont personne ne parvient à déchiffrer le langage. Le livre recèle un conte enivrant à propos d’une fille qui s’est faite briser le cœur et qui a pleuré tout un continent dans la mer.

Eureka est sur le point de découvrir que cette histoire ancienne est bien plus qu’une légende, qu’Ander lui dit peut-être la vérité… Et que sa vie possède bien plus de noirceur qu’elle n’aurait jamais pu l’imaginer. Lauren Kate nous livre une saga épique à la romance à couper le souffle, aux secrets dévastateurs, et au monde dans lequel tout ce que vous aimez peut être emporté sous l’eau. »

La gagnante du Tremplin Black Moon, enfin publiée :

salmacis,-tome-1---l-elue-430605-250-400

« « J’ai levé les yeux : à trois mètres au-dessus de moi, Andrea me fixait, m’encourageant à le rejoindre. Nos regards se sont noués. Il avait des yeux incroyables, à l’iris violet, frangés de longs cils très noirs, que l’on aurait dits maquillés, une bouche en arc, sensuelle. Il a esquissé un sourire…
Ma dernière vision avant de perdre l’équilibre. »

Toute sa vie, Faustine Sullivan, seize ans, s’est contentée d’une place à l’ombre de son frère jumeau. Mais c’est à la mort de ses parents, dans un pensionnat perdu dans la montagne, qu’elle trouve l’envie d’exister.

Quelle est cette force irrésistible qui l’attire vers le mystérieux Andrea ? Et comment imaginer qu’en cédant à ses sentiments, Faustine risque de se brûler les ailes ? »

La sortie française d’un livre contemporain américain :

mara-dyer,-tome-1---the-unbecoming-of-mara-dyer-185473-250-400

Mara Dyer doesn’t know if she is crazy or haunted—all she knows is that everyone around her is dying in this suspenseful and “strong, inventive tale” (Kirkus Reviews).

Mara Dyer doesn’t think life can get any stranger than waking up in a hospital with no memory of how she got there.
     It can.
     She believes there must be more to the accident she can’t remember that killed her friends and left her mysteriously unharmed.
     There is.
     She doesn’t believe that after everything she’s been through, she can fall in love.
     She’s wrong.
     After Mara survives the traumatizing accident at the old asylum, it makes sense that she has issues. She lost her best friend, her boyfriend, and her boyfriend’s sister, and as if that weren’t enough to cope with, her family moves to a new state in order to give her a fresh start. But that fresh start is quickly filled with hallucinations—or are they premonitions?—and then corpses, and the boundary between reality and nightmare is wavering. At school, there’s Noah, a devastatingly handsome charmer who seems determined to help Mara piece together what’s real, what’s imagined—and what’s very, very dangerous.
     This fast-paced psychological—or is it paranormal?—thriller will leave you breathless for its sequel, The Evolution of Mara Dyer.

La sortie en poche d’un incontournable de la littérature romantico-futuriste :

insaisissable,-tome-1---ne-me-touche-pas-2717642-250-400

JE SUIS MAUDITE
J’AI UN DON 

JE SUIS UN MONSTRE
JE SUIS PLUS FORTE QU’UN HOMME 

MON TOUCHER EST MORTEL
MON TOUCHER EST POUVOIR 

JE VEUX QU’IL ME TOUCHE
IL NE DOIT PAS M’APPROCHER 

JE SUIS LEUR ARME
JE ME VENGERAI 

Juliette est enfermée depuis 264 jours dans une forteresse pour un crime. Un accident. 264 jours sans parler. Ni toucher personne. Alors pourquoi Adam, celui qu’elle aime en secret depuis l’enfance vient-il partager se cellule ? Et pourquoi semble-t-il ignorer qui elle est ?
 
L’organisme tout-puissant qui régit le monde de Juliette n’hésite pas à tuer pour asservir le peuple. Mais ce que désire par-dessus tout Warner, le fils de son leader, c’est Juliette. La malédiction qui pèse sur la jeune fille est pour lui une arme inestimable.
 
Seulement Juliette n’a pas l’intention de se laisser faire. Après une vie de paria, elle trouve pour la première fois le courage de se battre et de rêver à un avenir avec celui qu’elle croyait avoir perdu pour toujours…

Deux livres de poche de la collection « R » :

la-selection,-tome-1---la-selection-945412-250-400

Trois cent ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

Elles sont trente-cinq jeunes filles: la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du prince Maxon, l’héritier du trône.
Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’œil des caméras…
Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

Et…

night-school,-tome-1-1188362-250-400

Qui croire quand tout le monde vous ment ?

Le premier tome de la série événement publiée dans plus de vingt pays, et déjà best-seller en Allemagne et en Angleterre !

Allie Sheridan déteste son lycée. Son grand frère a disparu. Et elle vient d’être arrêtée. Une énième fois. C’en est trop pour ses parents, qui l’envoient dans un internat au règlement quasi militaire. Contre toute attente, Allie s y plaît. Elle se fait des amis et rencontre Carter, un garçon solitaire, aussi fascinant que difficile à apprivoiser…
Mais l’école privée Cimmeria n’a vraiment rien d’ordinaire. L’établissement est fréquenté par un fascinant mélange de surdoués, de rebelles et d’enfants de millionnaires. Plus étrange, certains élèves sont recrutés par la très discrète Night School, dont les dangereuses activités et les rituels nocturnes demeurent un mystère pour qui n’y participe pas.
Allie en est convaincue : ses camarades, ses professeurs, et peut-être même ses parents, lui cachent d’inavouables secrets. Elle devra vite choisir à qui se fier, et surtout qui aimer…

Un roman pour enfants enfin traduit en français :

keeper-of-the-lost-cities,-tome-1-442437-250-400

Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout: ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à haute voix. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde. Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée: elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante: qui est-elle? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé? Un premier roman baigné de magie, dont la fantaisie et le sens du suspense font des miracles, et où éclate le talent indéniable de Shannon Messenger. Un nom à retenir!

Un oeuvre bestiale et fantastique :

animae--tome-1---l-esprit-de-lou-447306

« Je m’appelle Lou, j’ai 20 ans, et dans quelques heures, je vais m’installer dans les bureaux de la DCRI, les services secrets français. 
Mon job ? Officiellement, consultante au département de recherche sur l’inexplicable. Officiellement. Parce qu’en réalité, je traque une bizarrerie qui rôde dans la nuit parisienne, un truc que je n’ai pas encore cerné, mais qui fait hurler de rage mon instinct de panthère.
Oh, je ne vous ai pas dit ? Comme tous ceux de ma race, ma vraie nature est animale, et je me transforme à volonté. Nous, les Daïerwolfs, formons un peuple très puissant, mais contraint à se cacher des faibles humains. Enfin, faibles… pas tous. L’officier qui m’a recrutée, le capitaine Sylvain Levif, pourrait me vaincre d’un seul regard tant il me plaît ! À cette heure, je n’ai pas encore décidé si cela va rendre ma mission plus agréable ou plus compliquée. Ou les deux. Et zut. Pourquoi ces choses-là n’arrivent-elles qu’à moi ? »

Mon petit bonheur que j’attends depuis des mois :

malefique--roman-du-film-430064-250-400

Relecture de conte de La Belle au Bois Dormant se penchant sur les origines de la sorcière Maléfique…

Maléfique est une jolie jeune femme au cœur pur qui vit dans une forêt magnifique. Un jour, une armée menace d’envahir le royaume. Maléfique n’a pas le choix. Pour préserver la paix, pour protéger son pays, elle en devient la plus farouche défenseur… 
Mais elle est trahie. Et peu à peu, son cœur d’or se change en pierre … 
La vengeance est en marche …

Recueil de nouvelles dystopiques de la collection « R » :

the-selection-stories--the-prince---the-guard-425663-250-400

The two novellas set in the world of Kiera Cass’s #1 New York Times bestselling Selection series are now available in print for the first time. The Prince and The Guard both offer captivating views into the hearts and minds of the two men fighting to win America Singer’s love. This collection also features exclusive bonus content, including a sneak peek at The One, the eagerly anticipated final novel in the Selection trilogy.

Before America arrived at the palace to compete in the Selection, there was another girl in Prince Maxon’s life. The Prince opens the week before the Selection begins and follows Maxon through the first day of the competition.

Raised as a Six, Aspen Leger never dreamed that he would find himself living in the palace as a member of the royal guard. In The Guard, readers get an inside look at Aspen’s life within the palace walls—and the truth about a guard’s world that America will never know.

 

Et le troisième tome de cette saga, tant attendu :

la-selection,-tome-3---l-elue-425659-250-400

La Selection prend un ultime tournant. Quant à America, sa vie à changée pour de bon. Et elle est decidée à se battre. Pour Maxon. Mais d’autres concurentes se sont dangereusement rapprochées du prince. La seule solution: Riposter.

Un nouveau Milady à la couverture hard-rock :

requiem-pour-sascha,-tome-1---lacrimosa-413611-250-400

Sous ses apparences de jeune femme bien dans sa peau, Sascha dissimule de lourds secrets. Orpheline, elle ignore tout de ses origines et surtout d’où lui vient son pouvoir étrange : elle peut posséder les gens d’un simple contact, qui lui suffit à échanger de corps. Elle s’en sert pour voler et traquer les vampires qui ont massacré sa famille adoptive. Jusqu au jour où elle rencontre Raphaël. Immunisé à son pouvoir (et à ses charmes), le mystérieux jeune homme va lui donner les moyens de sa vengeance… au risque de la conduire à sa perte.

Mon nouveau rendez-vous déjà terminé (Hooooooh), mais ne vous inquiétez pas, je reviens bientôt avec un troisième épisode : les nouvelles parutions du mois de juin 2014.

L’Apprenti dévoreur de livres (toujours en quête du pouvoir absolu) 

Les nouvelles sorties qui m’intéressent… En avril 2014

En avril

Tout d’abord, sorti tout récemment aux éditions « Le livre de poche », le 16 avril :

9782253177241-T

Londres 1888. Depuis que Dracula a épousé la reine Victoria, la terreur règne sur la capitale. Sous l’influence du sulfureux comte, les citoyens sont de plus en plus nombreux à rejoindre les rangs des vampires, toujours plus puissants, et il ne fait pas bon être simple mortel. Mais la riposte ne se fait pas attendre. Dans les sinistres ruelles de Whitechapel, des prostituées vampires se font assassiner par un mystérieux inconnu aux scalpels d’argent. Lancés dans la traque du tueur, Geneviève Dieudonné, une vampire à la jeunesse éternelle, et Charles Beauregard, espion pour le Diogene’s Club, vont devoir gravir les échelons du pouvoir. Et s’approcher dangereusement du souverain le plus sanguinaire qu’a jamais connu le royaume…

Une nouvelle édition du classique de Kim Neuwman, augmentée de textes bonus totalement inédits.

Aucun autre roman n’a su revisiter le mythe avec autant de brio et d’inventivité. Chronic’Art

Ensuite, une oeuvre dystopique qui a fait beaucoup parlée d’elle sur la blogosphère pour sa sublime couverte; aux éditions « Pôle Fiction », voici :

51DX6yguvbL._

Alex vit en italie, Jenny en Australie. Ils ne se sont jamais vus pourtant ils se connaissent depuis toujours, unis par un lien télépathique très fort. Le jour où ils cherchent à se rencontrer, ils découvrent qu’il existe une infinité d’univers parallèles et que la réalité qui les entoure n’est qu’une de ces multiples dimensions. Parviendront-ils à se rejoindre tandis que leur destin semble lié à celui, inéluctable, de la Terre ? Existe-t-il un monde où vivre leur amour ?

Egalement, une oeuvre de fantasy à la couverture très énigmatique, le mystérieux :

la-malediction-du-tigre,-tome-1---la-malediction-du-tigre-386903-250-400

Kelsey Hayes a trouvé un job : s’occuper de Ren, un majestueux tigre blanc. Lorsque celui-ci est racheté pour être libéré, Kelsey est du voyage. Mais au coeur de la jungle, Ren se métamorphose en prince car il est victime d’une vieille malédiction de 300 ans. Confrontée à des forces obscures, Kelsey risque tout pour reconstituer une prophétie ancienne qui pourrait conjurer à jamais la malédiction.

Le nouveau roman des éditions Milady :

meg-corbyn,-tome-1---lettres-ecarlates-400695-250-400

Meg Corbyn a vécu toute sa vie coupée du monde, traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules se servant de ses visions du futur pour s’enrichir. Lorsqu’elle s’enfuit, ils sont prêts à tout pour la récupérer, même à s’aventurer sur le territoire des Autres. Ces créatures de cauchemar prêtes à éradiquer l’humanité au moindre faux pas auprès desquelles Meg va trouver refuge. Mais si Simon Wolfgard, loup-garou et chef de la communauté, est d’abord intrigué par cette humaine intrépide, il pourrait à tout moment décider de simplement éliminer cette source de danger pour les siens…

La suite de la nouvelle saga fantasy de Michel Lafon :

le-dernier-royaume,-acte-ii-418256-250-400

La guerre fait rage… Dominez la magie

CLEO la princesse déchue est prisonnière de son propre palais, promise à celui qui a tué le seul homme qu’elle ait jamais aimé.

JONAS le chef des rebelles rassemble l’opposition à travers le pays pour venger son peuple et renverser Gaïus, le roi du sang.

MAGNUS le prince limérien est contraint de suivre les traces de son père, Gaïus, mais ne peut se résoudre à renoncer à son amour pour Lucia, sa sœur adoptive.

LUCIA l’Enchanteresse a sombré dans un profond coma après avoir invoqué une magie interdite pour ramener son frère des frontières de la Mort. Pourtant, c’est entre ses mains que repose l’avenir du royaume.

L’impitoyable Gaïus, le conquérant des trois royaumes, est prêt à tous les sacrifices pour régner en maître. Suivant une ancienne prophétie, il réveille une force ancestrale dans les cendres d’Auranos, une force dont la puissance provoque une chaîne de cataclysmes qui pourraient bien changer le destin du monde…

L’intriguant conte revisité des éditions Flammarion :

carabosse---la-legende-des-cinq-royaumes-429646-250-400

Carabosse est belle, mais bossue. 
Suite à un échec amoureux, elle passe du côté obscur et devient la fée du Vent-Mauvais. 
Elle s’acharnera contre sa soeur en maudissant sa lignée. 
99 ans plus tard, Lilas, la dernière survivante, part à la recherche du prince charmant qui réveillera son aïeule Aurore, endormie le jour de ses 18 ans…

Un roman historico-fantastique des éditions Flammarion :

magie-noire,-tome-1-429650-250-400

Londres. 1592. Les bandits côtoient les sorciers, Jack se découvre d’étranges pouvoirs et met ses talents de pickpocket au service de l’organisation criminelle La Famille. Quand il dérobe la bourse de Nicholas Webb, à la tête des mystérieux Elus, Jack se retrouve entraîné dans une spirale infernale dont il n’a pas idée. Assailli par d’étranges visions rouges, Jack réalise qu’il peut distinguer les humains des démons. Et lorsque Webb assassine la mère de Jack, ils deviennent des ennemis mortels. Une quête de vengeance, mais aussi de vérité commence alors.

Le dernier tome de la saga érotique la plus connue au monde en format poche :

cinquante-nuances-plus-claires-405813-250-400

Enfin réunis, Christian et Ana ont tout pour être heureux : amour, passion, fortune, et un monde infini de possibilités. Mais bientôt, alors que tout semble leur sourire, le destin les rattrape jusqu’à ce que les pires cauchemars d’Ana deviennent réalité… Un « happy end » est-il possible pour Grey et Ana ?

Le premier tome enfin en poche d’une longue saga mêlant fantasy et fantastique :

les-voleurs-d--mes,-tome-1---de-toute-mon-ame-56740-250-400

Apparemment, Kaylee est une fille comme les autres. Pourtant, depuis quelque temps, elle pressent la mort imminente de jeunes filles de son entourage. Pourquoi ? Et à qui confier ses sombres intuitions sans passer pour folle ? Alors qu’elle se croit désespérément seule, c’est Nash, le garçon qu’elle aime en secret depuis des mois, qui va lui tendre la main — et lui révéler que, comme lui, elle est une banshee…

Un titre prometteur… et si vrai; des éditions Nathan :

les-princes-charmants-n-existent-pas-416240-250-400

Peut-on tomber amoureux… par correspondance ?
À quinze ans, Nora est une incorrigible rêveuse, qui préfère le glamour hollywoodien d’une Ava Gardner aux amours bien prosaïques de sa copine Julie avec le beau gosse du lycée. Lorsqu’un jour une lettre de rupture adressée à son voisin, un certain Rodrigue, tombe sur son balcon, elle renvoie la missive au bon destinataire. Il lui répond. De lettres en lettres, les deux jeunes gens deviennent intimes. Sans vraiment oser passer à l’action, Nora ne peut s’empêcher de rêver à une histoire d’amour avec Rodrigue. Mais la réalité peut-elle être aussi belle que le fruit de son imagination ?

Le premier tome d’une oeuvre dystopique devenue incontournable aux Etats-Unis, enfin en France :

angelfall,-tome-1---penryn-et-la-fin-du-monde-393018-250-400

Le monde court à sa perte. Depuis six semaines, les anges attaquent les humains et ont entrepris de détruire la civilisation. Alors que Penryn tente de prendre soin de sa petite sœur, Paige, handicapée, et de sa mère, paranoïaque et schizophrène, elle assiste à une scène terrible : un ange, Raffe, se fait couper les ailes devant elle par d’autres de son espèce. 

Penryn se fait repérer et les anges kidnappent sa petite sœur. L’ange blessé est laissé pour mort. Penryn décide de lui venir en aide, car il est le seul à pouvoir révéler l’endroit où ils ont emmené Paige. Même s’ils sont ennemis, ils entreprennent ensemble leur voyage qui les mène jusqu’à San Francisco, où les anges ont établi leur nid. 

Raffe espère pouvoir se faire greffer des ailes et Penryn entrevoit enfin la possibilité de sauver sa sœur. Mais c’était sans compter sur la résistance humaine qui se met en place, la nature maléfique de certains anges et l’évolution de la relation entre Raffe et Penryn…

Le tout nouveau Black Moon traduit d’auteurs italiens :

tatouage-416803-250-400

Quand Alex entre pour la première fois chez Jana, dont il est fou amoureux depuis longtemps, un monde nouveau s’ouvre à lui. Pour subvenir à leurs besoins, Jana et son frère David font commerce de tatouages magiques, une manière rituelle de révéler les gens à eux-mêmes. David dessine à Alex un tatouage qui le lie à Jana à jamais, mais leur interdit tout contact physique : une terrible douleur fait s’évanouir Alex chaque fois qu’il la touche. Peu à peu, Alex va découvrir qu’il est lui-même doté d’un pouvoir et qu’il est en fait un medus. Ces magiciens inquiétants, qui ont longtemps vécu parmi les humains, se livrent à une perpétuelle lutte entre clans. Mais ils savent désormais qu’il est nécessaire de s’unir contre leur plus terrible adversaire, le Gardien Ultime, déterminé à tous les anéantir…

Le dernier tome de la trilogie futuriste des éditions « Msk » :

mission-nouvelle-terre,-tome-3---flame-439859-250-400

Alors que la Terre menace de disparaître, deux vaisseaux ont été
envoyés dans l’espace afin de coloniser la Nouvelle Terre. Durant le
voyage qui doit s étendre sur plusieurs décennies, les deux vaisseaux
entrent en conflit. À leur bord se trouvent Waverly et Kieran, deux
adolescents qui vont voir leur vie changer à jamais. La guerre, la
destruction, la traîtrise et la manipulation font maintenant partie de leur
quotidien. Alors que leur vaisseau d origine a explosé lors de la
dernière bataille, tous deux se retrouvent en territoire ennemi.
Comment survivre, piégé au beau milieu de l espace, quand on ne sait
pas à qui faire confiance? Si Kieran se rapproche de la troublante Anne
Mather, pasteur et capitaine du vaisseau, Waverly préfère s en méfier et
suivre les conseils d un vieil homme qui a juré la perte de leur
dirigeante. L’un et l’autre apprendront vite que les jeux du pouvoir sont
à manier avec précaution.

Un nouveau « PKJ » paranormal :

fracture,-tome-1---fracture-393529-250-400

Revenue à la vie après de longues minutes passées dans les eaux glacées d’un lac du Maine, Delaney Maxwell est une miraculée. Mais la jeune fille se découvre d’inquiétantes capacités surnaturelles liées à la mort et aux mourants. Elle rencontre bientôt Troy Varga, qui s’est découvert un don similaire en sortant du coma.

Un nouveau « Nathan » chik-lit :

geek-girl-422197-250-400

Harriet Manners sait que :
– le mot « momie » dérive d’un terme égyptien signifiant « bouillasse noire et gluante ».
– la lune s’éloigne chaque année de la Terre, de 3,8 cm.
– lors d’un éternuement, tous les organes s’arrêtent, le cœur compris. 

Harriet Manners, jeune anglaise de 15 ans, est une geek. Une intello. Difficile donc de se faire des amis lorsqu’on porte une telle étiquette. Alors, lorsqu’elle se retrouve choisie malgré elle par une agence de mannequins, elle se dit que c’est l’occasion de changer son image. 
La geek saura-t-elle devenir chic ?

Voilà, voilà, la fin de ce rendez-vous d’avril, je vous retrouve très prochainement dans un rendez-vous des nouvelles parutions prévues pour le mois de mai.

L’Apprenti dévoreur de livres (en pleine croissance pour devenir Le Dévoreur, le seul et unique)

Du côté des lectures en cours…

Je suis actuellement en train de lire le fabuleux livre : Divergente, tome 1 de Veronica Roth qui est réellement superbe et que je vous conseille.

CV-prov_Divergente12

Une atmosphère très réaliste, un univers post-apocalyptique très réussi. Même si Divergente a de l’ADN dystopique à la Hunger Games, c’est une dystopie très réussie à l’écriture très fluide !

Vite, vite, vite, la suite … …

Du côté du film :

Il me tarde de voir ce film qui a l’air juste… génial !

Je vous mets des petites images…

divergente-poster-678x1060

DIVERGENTE-Affiche-Shailene-Woodleydivergente-affiche-02Divergent-Affiche-Miles-Teller divergente-01

Une petit bande-annonce…

Et des petits liens :

http://divergent-france.blogspot.fr/

Un site fidèle au livre et film très complet et intéressant !

http://divergentsource-france.blogspot.fr/

Un site indispensable pour tout fan, rempli de surprises et d’images magnifique ! A visiter d’urgence !

Et…

http://divergentofficial.tumblr.com/

A beautiful blog where we can see officials source ! Good for fans !

And then, go to see and read Divergent !

Et donc, allez voir et lire Divergente !

Une dernière petite image ça vous dit ? :

nouvelle-bande-annonce-divergente

24ème chronique : La Fiancée de Corinthe de Goethe

Il s’agit de ma deuxième lecture scolaire de cette période, celle-ci étant non obligatoire, je me suis quand même lancé dans la lecture de ce récit très court (trois pages) que vous pouvez trouvez sur internet sur les sites suivants :

http://oscurantis.pagesperso-orange.fr/goethe.htm

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k620658/f7.image

Mikhael Lazare Fiancee

L’histoire est très simple et courte et Goethe nous transporte très vite dans une histoire-poème. L’histoire d’amour assez superficielle s’installant entre la Vampire (qui apparaît ici sous forme spectrale) et le personnage principal est assez ambigue. Le personnage principal agit, comme dans la Morte amoureuse de façon très réaliste et… une nouvelle fois je n’ai pas su apprécié la Vampire dans le rôle que l’on lui a destiné. La fin est dramatique mais ne pas non plus attristé dans le sens où le sens du récit perd de la crédibilité à partir de l’apparition du fantôme-vampire.

Je suis tout de même content d’avoir lu une de ces oeuvres majeures de la littérature vampirique et je vous conseille très fortement ce récit qui ne peut malheureusement pas être un coup de coeur pour la simple et bonne raison qu’il est vraiment trop court pour que l’on apporte un jugement réellement détaillé.

NOTE : 18/20

Nouvelle intégrée dans cet ouvrage :

001944747

23ème chronique : La Morte Amoureuse de Théophile Gautier

En cette période, nous étudions la littérature fantastique et, à cette occasion, il a été demandé de lire cette oeuvre si connue de Théophile Gautier : La Morte Amoureuse.

001944747

J’ai été très content de me procurer ce livre dans cette édition si plaisante à la lecture, en format poche rectangulaire et surtout… avec la couverture représentant Le Vampire d’Edvard Munch. Le livre étant relativement court, ma chronique sera donc assez brève.

Pour l’histoire

Dans la Vérone moderne, un jeune prête tombe sous le charme de Clarimonde, jeune femme à la beauté maléfique, défiant les lois de sa profession. Alors que la passion encercle les deux personnages, Clarimonde meurt subitement mais réssuscite aussi  vite, surprenant le jeune prêtre, mais ce dernier est prêt à tout pour suivre son amour, sacrifiant sa vie.

Cette passion dévorante arrivera-t-elle à sa fin ?

Mon avis

J’ai beaucoup apprécié le contexte de l’histoire, l’écriture bien qu’ancienne est très rapide et facile à lire, Théophile Gautier possède une fine plume très appréciable. L’histoire est très bien menée (le point bémol est le fait que l’histoire soit si courte). Le personnage principal est touchant puisqu’il a une attitude très réaliste et tout à fait humaine, quand au prêtre, son attitude est assez critiquée entre les lignes par l’auteur, critiquant discrètement la religion au passage. Clarimonde est l’exemple parfait de la vampire séductrice et mortelle, un personnage que j’ai peu apprécié dans le rôle que lui a donné l’auteur.

En bref…

Une récit à lire si vous aimez les livres rapides à lire et les histoires (un peu glauques) de vampires. Très conseillé aux élèves entamant leur fin de vie collégienne pour la culture.

Coup de coeur des lectures scolaires de l’année ! Et donc… 1er COUP DE COEUR DE L’ANNEE 2014.

NOTE : 20/20

22ème chronique : Le Baiser de l’ange, tome 1 : L’accident de Elizabeth Chandler

Très récemment, mon livre en cours était ce présent livre d’Elizabeth Chandler qui était loin d’être prometteur au tout début et qui pourtant promettait beaucoup, j’aurais plus apprécié de livre si j’avais pris conscience plus tôt qu’il ne s’agissait d’un de ces livres que l’on appelle : les livres détentes et s’il avait précisé qu’il s’agissait uniquement, et j’appuie bien sur le uniquement, d’une romance contemporaine.

41zdb61z7zL._

Le commencement de cette lecture fut rude puisque je n’ai du tout accroché à l’écriture de l’auteur et au scénario vu et revu des centaines. Les personnages très clichés ont parus pour moi vraiment fades et irréalistes. J’ai donc été très indifférent avec Ivy, ses proches… à l’exception de Tristan qui m’a paru le mieux construit mais qui était réellement ennuyant lui aussi en jouant au jeu de l’amoureux transi à demi bad-boy aussi stéréotypé à ce niveau que les autres personnages. Au niveau de l’histoire, la partie avec les anges n’apparaît que dans les dix dernières pages, il est don inutile d’acheter ce livre si vous cherchez un livre rempli de magnifiques anges. Dans ce roman, pour moi, il existe deux parties, la première que je vais appeler « la nunuche histoire naissante d’amour entre deux lycéens », dans cette première partie, il n’y a que l’aspect charmant et mignon de l’histoire d’amour qui me paraît « sympathique » et ces derniers aspects de l’histoire n’apparaissent qu’en dernier plan et je trouve cela vraiment dommage. Au niveau du personnage de Grégory, je l’ai trouvé vraiment malsain et réellement étrange dans cette première partie, cette première partie est donc un échec cuisant. La deuxième partie commence quarante ou cinquante pages avant la fin, là, les pages ont défilées, j’ai cependant trouvé des défauts tels que les événements inutiles qui ont fait culpabiliser tous les personnages de l’histoire. La fin est parfaite pour un livre tel que celui-ci mais cependant, même le cliffhanger me paraissait cliché. Ainsi si tout le récit aurait ressemblé à la fin, j’aurais apprécié cette lecture, hors, je suis réellement déçu et ne compte pas continuer la suite.

C’est donc mon premier Coup de flop de l’année !

NOTE : 07,5/20

Je ne compte donc ni lire la suite, ni entamer la saga spin-off que je tenais pourtant à lire et, par conséquent, je ne vais pas m’attaquer tout de suite aux « Secrets de Wisteria » qui se trouve dans ma PAL.

Pour la saga le Retour de l’ange :

baiser

Je suis tombé sur cette magnifique couverture et qui selon le blog Books-world est en fait la réplique du premier tome de la saga du Retour de l’ange, je tiens juste à présenter cette couverture que je trouve vraiment très belle avant d’en terminer (peut-être définitivement ?) avec cette saga :

2791772403_1_7_I74zqdZY

Pour la « nouvelle » série d’Elizabeth Chandler dont le troisième paraîtra bientôt, voici pour les couvertures françaises :

secrets

Pour les couvertures américaines :

nouvelle-serie-black-moon-secrets-wisteria-de-L-ORR1EjDark-SecretsDon´t Tell  02 -´- Elizabeth Chandler (DS)9780857070340

Depuis tout ce temps…

Au niveau de mes lectures, j’ai terminé de lire le Baiser de l’ange, tome 1 : L’accident qui fut pour moi un véritable flop malgré des événements prometteurs mais qui sont intervenus malheureusement trop tard. J’ai pu me procurer les tomes 4, 5, 6, 7, 8 et 9 en papier de la saga Journal d’un Vampire. J’ai reçu également récemment Enfernité, tome 1, Entretien avec un vampire d’Anne Rice et Parallon, tome 1 de Dee Shulman ainsi que Divergente, tome 1 à l’occasion de la sortie du film. Bien sûr, au niveau des lectures en cours, je ne modifie pas les lectures en cours déjà mises en lignes mais, dès maintenant, je prends un nouveau cycle de livres en cours et re-commencerai ces livres en cours en écrivant Lectures en cours #1. Je n’ai pas eu le temps de terminer Cinder mais je me suis mis à finir la lecture de Journal d’un vampire 4 qui est un véritable page-turner et qui apparaîtra très prochainement sous forme de chronique. Je compte par la suite, lire la Liste de mes envies de Grégoire Delacourt que j’avais commencé il y a un petit déjà. Je vous retrouve bientôt dans la chronique du livre d’Elizabeth Chandler : Le Baiser de l’ange, tome 1.

A très bientôt…

Mon retour-Mes nouveautés

Bonjour à tous,

Je m’excuse de ma disparition subite sur le blog mais beaucoup de choses me retenaient. Je reviens donc en vous annonçant des nouveautés : des chroniques de films et des critiques de chansons vont très vite apparaître sur ce blog. Bien évidemment, il y aura plus souvent des chroniques de livres et pour cela, toutes mes chroniques vont être mises à jour !

Je vous remercie de votre patience et de votre compréhension et merci encore de continuer à me suivre !

170984_195380806_merci-en-coeur_H123547_L

21ème chronique : L’étrange cas du Dr Jekyll et Mr Hyde de Robert Louis Stevenson

Avant d’entrer en 4ème, je m’étais mis au courant du programme que nous allions effectuer en littérature et il s’est trouvé que j’ai découvert que nous allions étudier la littérature fantastique « classique », alors j’ai voulu lire une oeuvre de Robert Louis Stevenson, très connue nommée : « L’étrange cas du Dr Jekyll et Mr Hyde », sachant que je m’étais intéressé aux doppelganger(s) (double de soi-même, second soi). 

41ZJrPkpZsL._SY300_

La ruelle est sombre, la silhouette furtive, l’homme pressé. Une fillette, par mégarde, le heurte. Et l’irréparable se produit : l’homme la jette à terre, la piétine et s’éloigne, sans cesser de sourire… Hélas, on ne compte plus à Londres les épouvantables crimes de l’étrange Mr Hyde. Étrange ? Plutôt diabolique, songe le brave notaire Utterson. Et quel sinistre lien unit son ami, le pauvre Dr Jekyll, à cet individu dont la seule vue fait frémir ? Car si jamais visage a porté l’empreinte de Satan, c’est bien celui de Mr Hyde..

Lorsque j’ai acheté ce roman, j’ai été très étonné par le nombre de pages extrêmement peu élevé. J’ai acheté donc ce livre dans l’édition ci-dessus, pour un petit mot sur la couverture : je la trouve vraiment très sympathique, sobre, simple, mais sympathique, un homme qui apparaît comme parfaitement aisé, gentleman et finalement l’on découvre les taches de sang qui donne un aspect un peu plus angoissant à l’histoire.

Lors de mon commencement dans cette lecture, j’ai vraiment détesté le narrateur qui est un homme vraiment banal, simplet et limite stupide avec ses approches de la situation initiale trop vite analysées et cataloguées. Quant au Dr Jekyll, je savais bien évidemment son secret mais je n’ai pas compris l’intérêt de l’auteur de faire de ce personnage parfait un alter ego de meurtrier abominable. A propos de Mr Hyde, il apparaît comme un être froid, laissant derrière lui des actes impardonnables et… voilà le problème, en quoi ces actes sont impardonnables, autrefois je pense qu’il aurait pu être considéré comme un monstre mais il a écraser les pieds d’une petite fille et tué quelqu’un, avec tous les meurtres de maintenant, Mr Hyde est un petit joueur. Une fin cependant très intéressante qui nous dévoile le pourquoi du comment de l’histoire et qui nous résumé le peu d’histoire qu’il y a.

En bref, un récit vraiment fade, vide et sans intérêt dont seule la fin a été intéressante à découvrir puisqu’on comprend pourquoi Jekyll devient subitement Hyde, ce qui est vraiment le peu d’imaginaire de l’histoire. Un livre qui aurait du être classé comme une « nouvelle policière ». J’en attendais sans doute trop de ce roman. Je ne pas vous le conseiller mais je pense que pour le simple plaisir d’une petite lecture et pour sa culture générale, il est à lire. Pour les autres, un des livres de Stevenson qui ne mérite pas d’être connu et que je vous déconseille si vous cherchez un livre intéressant, bien écrit à l’univers intéressant.

NOTE : 9/20

fantastique-dr-jekyll-and-mr-hyde dyn007_original_561_666_pjpeg_2500099_1d1a076a531ececfedd2d1f2ace4ec7d

Une édition que je vous recommande si vous voulez un livre avec une belle couverture et un objet « livre » très sympathique:

9782501066464-g

20ème chronique : A comme Association tome 1 et 2 de Pierre Bottero et Erik L’Homme

Je vous présente dans cette 20ème chronique, a nouveau une nouvelle série de livres dont je vais vous parler des deux premiers tomes. Autrefois une saga peu connue du public et maintenant entrée dans le panthéon de la « Young Adult », il s’agit de la série : A comme Association; sortie il y a peu de temps en poche. Les deux premiers tomes étant étés lus sur ma liseuse électronique, la fluidité de ses deux romans vont me permettre de vous faire un compte-rendu de cette lecture avec ses points forts et… points faibles.

jCcrqPb_mepbxcSQq0BQ50XzKHo33152477_7878809A comme 2  a-comme-association,-tome-2---les-limites-obscures-de-la-magie-122026

Je vais donc débuter cette chronique avec le premier tome écrit par Erik l’Homme.

Première mission pour Jasper : trafic de drogue chez les vampires

Jasper vit à Paris, va au lycée et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval. Bon,
mais depuis peu, il fréquente aussi le 13, rue du Horla, l’adresse ultra secrète de L’Association.
L’organisation a repéré chez lui certaines aptitudes pour la magie et lui a proposé de devenir
agent stagiaire. Et les stages de L’Association ne se passent pas vraiment autour de la photocopieuse ! Armé d’une bombe lacrymogène au jus d’ail, Jasper est envoyé chez les vampires pour enquêter sur un trafic de drogue.

Attention au retour du jet d’ail !

Du début jusqu’à la fin, ce livre est vraiment très drôle avec cet intrépide Jasper plein de surprises et de répliques toujours excellentes. Côté histoire, le scénario n’est pas sorti des sentiers battus avec une histoire vraiment vue et revue, une intrigue cependant menée à merveille grâce au personnage merveilleux et adorable qu’est Jasper. L’écriture d’Erik L’Homme est vraiment très fluide et m’a permis de lire ce livre (littéralement) en moins de 2 heures. Côté personnage, j’ai beaucoup de mal à aimer Ombe comme beaucoup d’autres adorateurs de cette saga. J’ai trouvé ce personnage vraiment insupportable et qui ralentissait vraiment beaucoup l’ambiance du livre. La mythologie de ce livre est malheureusement très peu présente, très peu développée et parfois fade. Le passage de la fin est relativement étrange puisque je ne m’attendais pas vraiment à tomber sur ce genre de fin, imaginant un final plus doux et moins punchy. Un premier tome très court et très plaisant à lire, c’est une belle découverte que je ne regrette pas et que je recommande pour une lecture de plage par exemple.

NOTE du premier tome : 17/20.

Comme j’ai du premier jusqu’au 7ème tome de cette saga sur ma liseuse, j’ai enchaîné sans plus attendre avec le tome deux écrit par Bottero, monument de la littérature jeunesse et fantastique du XXIème siècle.

Ombe fait l’effet d’une bombe

Elle s’appelle Ombe, est lycéenne à Paris et adore la moto. Elle a aussi l’incroyable pouvoir
d’être incassable ou presque. C’est pourquoi L’Association l’a recrutée comme agent stagiaire.
Une stagiaire de choc, qui fait des débuts remarqués en explosant une bande de gobelins devant tous ses camarades de classe. Le problème ? La discrétion est une obligation absolue au sein de L’Association, comme le lui rappelle Walter, son directeur. Et à force de foncer tête
baissée, Ombe l’incassable risque fort de comprendre ce que « ou presque » veut dire.

J’étais assez optimiste de pouvoir mieux connaître Ombe suite à mon avis négatif sur cette dernière lors du précédent tome et je dois dire que je suis déçu. Le scénario s’est alourdi, la mythologie devenue désormais devenue beaucoup plus importante était trop présente. Seuls les passages où il y a des actions époustouflantes ou les passages où l’on voit Jasper sont intéressant. J’ai vraiment commencé à avoir en horreur Ombe avec son caractère horrible et sa superficialité qui se révèle au fil du volume. Je ne sais pas si le point le plus négatif de ce livre repose sur l’écriture fade et ennuyante de Bottero pour ce livre ou si il s’agit de l’histoire qui a été mal travaillée et devenue pesante. Je n’irai malheureusement pas plus loin dans cette saga pour le moment car j’ai réellement été déçu de ce second tome catastrophique. Je ne mettrais pas de notre pour ce second tome car je pense que je relancerai dans cette lecture dans l’espoir de retrouver le plaisir et l’ambiance joyeuse et très sympathique que j’avais eu le bonheur de trouver dans le premier tome.

24656227-jpeg_preview_large

Une série que je recommanderai pour des lectures « détentes » ! A découvrir !

La série complète :

a comme association

La bande-annonce de la série :

A-comme-association-Logo

 

19ème chronique : Bilbo le Hobbit de J.R.R Tolkien

L’année dernière, à l’occasion de la sortie du premier film de la saga du « Hobbit » de Peter Jackson, notre professeur de français nous a très gentiment suggéré de lire l’oeuvre originale de Tolkien « Bilbo, le hobbit »; c’est donc avec plaisir que j’ai entamé la lecture de ce livre qui me tentait depuis que j’avais tenté désespérément de commencer le premier tome du Seigneur des Anneaux et dont on m’a conseillé de lire « Bilbo le hobbit » pour commencer avec J.R.R Tolkien.

Bilbo_le_Hobbit-French_cover

Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible et sans histoire. Son quotidien est bouleversé un beau jour, lorsque Gandalf le magicien et treize nains barbus l’entraînent dans un voyage périlleux. C’est le début d’une grande aventure, d’une fantastique quête au trésor semée d’embûches et d’épreuves, qui mènera Bilbo jusqu’à la Montagne Solitaire gardée par le dragon Smaug…

J’ai donc commencé ce roman avec un grand enthousiasme sans savoir vraiment où aller nous emmener Tolkien. Le commencement est assez long mais possède des descriptions (personnages et « environnement ») très agréables et magnifiques qui nous emportent avec une facilité impressionnante dans le monde du Hobbit. J’ai apprécié dès le début Bilbon, être vraiment touchant et adorable très réaliste donc j’ai compatis pour ses décisions et choix. J’ai été très heureux de voir Gandalf, mon personnage préféré du Seigneur des Anneaux, qui revient avec un rôle majeur, toujours avec des répliques mémorables et spirituelles. J’ai eu plus de mal à apprécié les nains que j’ai trouvé assez « spéciaux » et peut être trop originaux. Pour la suite, les descriptions s’étendent trop, les paysages deviennent lassants mais j’ai beaucoup plus apprécié les nains (moins Bilbo) et adoré les actions se succédant et les enjeux importants qui se présentent toujours de manières surprenantes aux visages des héros. J’ai adoré Beorn, sa description, son histoire, son « pouvoir ». La mythologie de Tolkien est toujours aussi maîtrisée et parfaite. Il y a très peu de défauts dans ce livre. Le final est exceptionnel, assez prévisible mais sublime.

En fermant ce livre, j’ai été époustouflé, imaginer que Tolkien a raconté tous les soirs des passages de Bilbo le Hobbit à ses enfants… OMG, c’est vraiment incroyable. Un auteur vraiment épatant, incroyable… En bref, un livre superbe qui m’a donné envie de voir et revoir les films du Hobbit.

Pour d’autres couvertures :

98f800b2 1123579573 Bilbo_le_Hobbit-French_cover Bilbo-05-Lauzon TOLKIEN_Bilbo_version_poche_autre_ tolkien_hobbit_illustre_relie

Je continuerais à lire Tolkien car je suis vraiment et incroyablement comblé. Les enfants de Hurin, le Silmarillion … Tous ces livres ne tarderont pas à être lu. L’occasion de créer une sorte de mois Tolkien ou peut-être même un challenge Tolkien year !

TOLKIEN Bilbo version douglas A anderson annote

Le livre ci-dessus qui est très complet et superbe que j’aurais beaucoup aimé pouvoir me procurer, je vous le recommande donc pour lire l’oeuvre originale « Bilbo le Hobbit » car il comprend le texte avec des compléments officiels, des explications et des illustrations de Tolkien.

Un superbe bouquin qui est contre tout attente un coup de coeur.

NOTE : 19,5/20

J’ai acheté une BD « Bilbo le Hobbit » à l’occasion qui retrace vraiment bien l’univers et l’ambiance qu’à transmis Tolkien. Je vous mets le lien Amazon de cette BD vraiment très réussie à découvrir obligatoirement pour tous fans ou débutants du monde de Tolkien :

http://www.amazon.fr/Hobbit-Charles-Dixon/dp/2756020036/ref=sr_1_12?s=books&ie=UTF8&qid=1394651472&sr=1-12&keywords=bilbo+le+hobbit

Pour les films, je vous mets la bande annonce du premier et second film que je suis allé voir et que j’ai adoré (le deuxième est mon préféré !), mais une chronique spéciale à l’occasion des films arrivera très prochainement :

abydco334_3 the-hobbit-2-bilbo-le-hobbit-2-la-desolation

Pour le premier film :

Pour le second film :

Lecture(s) en cours #2 : Le Baiser de l’ange tome 1, l’Accident de Elizabeth Chandler

Ma deuxième lecture en cours est un livre que j’ai acheté il y a longtemps, il s’agit du premier tome du Baiser de l’Ange d’Elizabeth Chandler; une lecture non prévue durant la semaine dernière. Et je suis très intrigué d’un niveau autant positif que négatif à propos de ce roman.

41zdb61z7zL._

Ivy adore les anges. Elle collectionne les petites statuettes qui les représentent et croit profondément qu’ils l’accompagnent dans les moments difficiles de sa vie. Surtout depuis que sa mère s’est remariée. Avec le père de Gregory, ce garçon étrange qui met Ivy mal à l’aise. Heureusement, Tristan, le jeune homme le plus adulé du lycée est fou amoureux d’elle. Ivy partage ses sentiments, et le bonheur lui paraît de nouveau accessible. Mais bientôt, le destin les frappe violemment.

Mon avis sur cette lecture en cours va être assez courte puisque j’ai peu lu ce livre mais j’ai découvert assez de choses pour en faire une chronique du début de ce roman.

J’ai beaucoup de mal à « accrocher » à l’écriture de cette auteur étant donné qu’elle écrit d’une manière assez complexe avec une écriture à la fois brouillon, poétique et incompréhensible. En effet, j’ai eu beaucoup de mal à comprendre le début de ce roman avec le fait qu’il y a des passages présent/passé qui se succèdent sans que l’on sans rende compte. L’auteur écrit de plus à la troisième personne du singulier, ce qui m’est déjà assez désagréable car ma vitesse de lecture et de compréhension se trouve subitement divisée par 2. Ivy est un personnage étrangement bipolaire avec ses réactions trop simples et parfois difficiles à comprendre. Tristan est fade tout en étant intriguant. Pour le reste, la trame est très peu fluide et m’inquiète pour la suite. J’espère que la suite rattrapera le désastre de ce début. Sachant qu’une saga spin-off est sortie de ce même auteur et me donne énormément envie.

Pour les couvertures de ce premier tome dans d’autres langues :

le-baiser-de-l-ange,-tome-2---soupcons-122080-250-400 le-baiser-de-l-ange,-tome-2---soupcons-122081-250-400 le-baiser-de-l-ange,-tome-2---soupcons-128844-250-400 le-baiser-de-l-ange,-tome-2---soupcons-54730-250-400

Pour la saga spin-off, le premier tome :

41ErajGOZZL._

A bientôt pour l’avis définitif et complet de ce premier tome.

18ème chronique : Le Clan du Hameau, tome 1 : Réveil de Karen Lad

Sur ma page Booknode, des gens ne cessaient de me parler de la saga de Karen Lad : Le Clan du Hameau; dont le nom m’était totalement inconnu. Jusqu’au jour où j’ai voulu découvrir ce livre, je suis tombé sous le charme du résumé et me suis lancé dans la lecture du premier tome de cette pentalogie (série de livres en 5 tomes).

le-clan-du-hameau---tome-1---reveil-89838-250-400

Après avoir reçu ce livre, j’ai observé la couverture et me suis aperçu que cette dernière n’est pas une photo mais bien une peinture que je trouve magnifiquement réalisée et très charmante. Cependant, elle ne correspond pas à l’ambiance plutôt solaire de ce premier tome.

Elie Vax, tout juste dix-huit ans, est sommée un peu rudement par ses tuteurs de trouver rapidement du travail et de quitter la maison. Élevée par son oncle et sa tante qui n’éprouvent aucune sorte d’affection pour elle, Elie s’exécute et réussit à dénicher  un boulot au Canada. Elle part entretenir la maison de campagne d’un certain Monsieur Smith.

Des choses bizarres se passent dans cette vieille maison, et bien  qu’intriguée par le comporte-ment étrange de Monsieur Smith et de son frère, Elie ne se doute pas qu’elle vient d’entrer dans un  monde dangereux et fantastique.

Nul retour en arrière ne sera envisageable…

Le commencement de ce livre est très rapide et fluide. L’on entre très facilement dès le début dans la peau d’Elie Vax qui pourrait être une simple jeune femme banale mais qui a eu un passé difficile. Une fois dans le Hameau, elle est intriguée par Franck, le leader, et par le frère de ce dernier, Samuel qui est dans un état étrange qu’il simule en disant qu’il s’agit de schizophrénie. L’on découvrira l’identité de cette étrange famille composée également de deux autres membres : Simon (un cheval-garou) et Rose (dont on découvrira la nature au fil des pages…). Ces derniers personnages ont des caractères bien à eux que j’ai beaucoup apprécié. Le Hameau est une famille qui paraît au première abord tranquille sans aucun problème (excepté le fait que ce soit une famille de métamorrphes). Lorsqu’une terrible guerre éclate et qu’Elie est le centre de cette dernière.

J’ai beaucoup apprécié Franck (un de mes personnages préférés avec Elie) qui m’a beaucoup fait pensé à Carlisle dans Twilight avec son rôle de père de famille, sa compassion et sa bienveillance. Elie est différente des autres héroines parfaites/battantes/transies des autres romans de bit-lit, elle n’est pas parfaite et le sait, elle est la jeune femme qu’elle veux être et se donne le plus de chances et d’estime pour être celle qui entrera dans la vie du Clan du Hameau. Samuel est malheureusement un héros très ressemblant à « Edward » dans sa panoplie de l’amoureux torturé à la sauce Roméo Montaigu. L’histoire quand à elle était assez « cliché » durant le début et le début de la moitié, mais finit par devenir unique et surtout à la fin où elle devient exceptionnelle avec la bataille épique et le final impressionnant qui m’a donné envie de me jeter immédiatement sur le second tome.

Sur le blog officiel de Karen Lad, découvrez les photos qu’elle a attribuée pour les personnages principaux (dans leur peau animale) :

De gauche à droite : Simon, Franck, Samuel

2 468_373 Tigre-blanc-du-Bengale-Krasnoyarsk_galleryphoto_paysage_std

Une auteur qui mériterait d’être plus connue et que j’encourage à obtenir un plus grand succès. Un premier tome prometteur qui mérite une mention Coup de Coeur.

NOTE : 18,75/20

Les prochains tomes me tentent beaucoup et m’encourage d’acheter la suite en lot :

(De gauche à droite : tome 2, tome 3, tome 4, tome 5 (en prévision de sortie))

le-clan-du-hameau,-tome-2---sommeil-89836-250-400le-clan-du-hameau,-tome-3---conseil-174750-250-400le-clan-du-hameau,-tome-4---vermeil-620122-250-400le-clan-du-hameau,-tome-5---loch-eil-4200633-250-400 

17ème chronique : Blanche-Neige et le Chasseur de Lily Blake

Après avoir été voir le film du même nom « Blanche-Neige et le Chasseur » avec les excellents acteurs : Kristen Stewart, Chris Hemsworth et Charlize Theron; réalisé par Rupert Sanders; j’ai voulu me jeter sur le livre qui allait sortir dans un mois. Le film est vraiment parfait avec un univers sombre et une intrigue de conte revisitée recherchée, je ne pouvais qu’adhérer au livre. Et finalement… bonne surprise!

blanche-neige-et-le-chasseur-1712882-250-400 blanche-neige-et-le-chasseur-2202152

Une réécriture haletante du célèbre conte des frères Grimm, qui en révèle toute la modernité. Dix années se sont écoulées depuis l’assassinat du roi par la reine Ravenna, splendide et vengeresse, le soir même de leurs noces. Ces dix années de mainmise sur le royaume dévasté commencent à peser sur la maléfique souveraine. Pour empêcher sa magie de disparaître et sa beauté de s’évanouir, elle doit se nourrir d’un coeur pur. Le coeur de celle qu’elle garde prisonnière dans ses geôles, la fille du roi. Blanche-Neige réussit à s’enfuir et trouve refuge dans la Forêt des Ténèbres. La reine choisit d’envoyer dans ce lieu enchanté, peuplé d’une flore magique et d’une faune dangereuse, le seul homme qui en soit sorti vivant : Eric, un chasseur torturé. Cet homme, pour qui la vie ne recèle plus aucun espoir, accepte de ramener la jeune fille. Mais face à sa proie, il hésite. La tuera-t-il ? Ou l’aidera-t-il à devenir le plus grand guerrier que le royaume ait connu ?

Lorsque l’on m’a offert pour mon anniversaire Blanche-Neige et le chasseur, je me suis directement lancé dans l’histoire, les yeux rivés et passionnés sur chaque page. Le livre se présente comme une simple novélisation comme il est indiqué en haut du roman « Le roman du film« , et finalement, même si l’histoire est la même, j’ai eu le même ressenti qu’en lisant un roman « normal ». Le format de ce livre est vraiment très beau avec des illustrations sombres à l’intérieur. J’ai apprécié également le fait que ce soit un livre de la collection « Black Moon ». Ce livre se présente donc comme un conte revisité fantastique, pour moi, il s’agit plus d’un roman de dark fantasy, au sens littéral du terme, après, il ne contient pas tous les éléments de ce genre. L’on commence avec Blanche-Neige, faible, enfermée durant une dizaine d’année après avoir vu son père mourir, cette dernière deviendra au fil du temps d’une importance capitale pour le royaume de Tabor et pour la Reine. Cette dernière est le personnage que j’ai le plus aimé car elle est une femme puissante et sans-coeur qui a eu un passé très compliqué et qui possède des raisons très abouties de se venger et d’être ce qu’elle est devenue. J’ai moins aimé le Chasseur qui est assez cliché mais dont j’ai tout de même apprécié le caractère torturé et mystérieux. Le Prince, même étant peu présent, m’a fasciné par sa passion pour Blanche-Neige. L’univers du livre est un véritable miroir car l’on s’aperçoit qu’à travers un paysage magnifique et verdoyant, se cache une forêt monstrueuse, sombre et angoissante. La fin est assez attendue, mais j’ai tout de même apprécié les dernières lignes.

Snow-White-and-the-Huntsman-Promos-snow-white-and-the-huntsman-24106400-1235-1280

Un roman donc très intéressant et très beau, avec des personnages très très bien imaginés et une intrigue hors du commun. Très vivement conseillé.

En anglais :

Snow-White-And-The-Huntsman-Book

NOTE : 18,5/20

SWATH-Wallpapers-snow-white-and-the-huntsman-27984857-1920-1200

Pour le film, j’ai entendu qu’une suite était prévue en 2015, qui raconterait l’histoire du Chasseur.

Je trouve l’idée mauvaise car c’est un one-shot qui est superbe et qui n’a pas besoin de suite.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=217040.html

Lecture(s) en cours #1 : Les Chroniques Lunaires, tome 1 Cinder de Marissa Meyer

Durant cette semaine, je me suis lancé dans une série de 4 livres nommée Les Chroniques Lunaires. Il s’agit d’une saga de contes revisités dans une version science-fiction très futuriste. Le premier tome, Cinder, a fait beaucoup de bruit sur la blogosphère. Cette saga a obtenue au fur et à mesure un succès important chez les jeunes adultes. Intrigué par cette nouvelle série (et adorant les contes revisités), j’ai commencé ma lecture de Cinder, et je n’en suis pas déçu.

les-chroniques-lunaires,-tome-1---cinder-3851822-250-400cinder zapato de cristalcinder_spain les-chroniques-lunaires,-tome-1---cinder-3851832-250-400les-chroniques-lunaires,-tome-1---cinder-374885-250-400les-chroniques-lunaires,-tome-1---cinder-1741492-250-400

Les humains et les androids se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque… Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille… Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sœurs. Sa rencontre avec le prince Kai va la précipiter au cœur d’une lutte intergalactique. Partagée entre le devoir et la liberté, la loyauté et la trahison, elle doit découvrir les secrets de son passé, afin de protéger l’avenir de son monde.

J’ai eu très peur pour le commencement de ce livre car, le premier chapitre est très vague est assez incompréhensible, au point que j’ai longtemps cherché les relations et rapports entre les personnages. La suite s’éclaircit, l’on en apprend plus sur l’identité principale et le caractère des personnages. L’on retrouve les personnages typiques et principaux du conte de Cendrillon. L’intrigue est très futuriste avec de nouvelles technologies, des êtres différents de nous, et un univers remanié sous l’emprise d’une monarchie novatrice. J’apprécie beaucoup Cinder qui est très touchante, réaliste (malgré le fait quelle soit mi-humaine, mi-cyborg) qui a des idées révolutionnaires et intelligentes sans être la femme parfaite qui va tout à coup changer le monde. L’intrigue se dirige dès le début vers un virus mortel appelé « létumose » qui va s’abattre sur un proche de Cinder et qui va changer cette dernière. Bien des personnages importants vont être infectés et don vont subir des fins émouvantes. Le rapprochement improbable et peut-être trop lent entre Cinder et le prince Kai est vraiment très beau mais paraît malheureusement (pour l’instant) plus amical que romantique. J’espère que la suite me bouleversera pour avoir envie de me jeter sur la suite, Scarlet dont j’adore la couverture américaine. Dans une prochaine chronique, je publierai ce que je pense de la suite et fin de Cinder, une fois ma lecture achevée.

En tout cas, ce livre est bien parti pour que je continue la saga qui me fait ENORMEMENT envie !

13278636les-chroniques-lunaires,-tome-1---cinder-3851822-250-40016075962  Scarlet by Marissa Meyercress-by-marissa-meyer113206900

16ème chronique : L’ombre des vampires de Mette Skot Perschke

Il y a un an, j’ai cherché un livre ressemblant à Twilight, j’ai donc cherché sur internet, le fameux livre qui pourrait me plaire. Et il se trouve qu’en visitant ce site : http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20090127121250AAFH9fK ; j’ai découvert un nouveau livre dont le titre ne me disait vraiment rien et, au résumé, j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre unique (sans suite ! Alléluia !).

515J1S9T65L._ 9782266103794_4_75

Il s’agit tout d’abord d’un livre que quasiment personne ne connaît et qui a été édité en 2004. Alors, cela m’a donné encore plus envie de l’acheter.

Ce soir-là, elle n’aperçoit d’abord que sa fine silhouette. Il se tient près de la tombe, où l’obscurité est la plus dense. Il s’avance vers elle. Ses yeux sont foncés, très foncés. Son regard est si intense que Sara a soudain la sensation de flotter. « J’ai l’impression de le connaître depuis toujours », se dit-elle. Pourtant ils viennent à peine de se rencontrer… Elle tend une main prudente vers lui.
– Il ne faut pas que tu me touches, implore-t-il.

Le début est un commencement type de livre bit-lit, l’héroine est très banale et apparaît comme un mixage entre Bella de Twilight et Elena de Journal d’un vampire. Le début est très simpliste avec une héroine en pleine « puberté », avec des vagues de rébellion avec son père, suite à la mort de sa mère. L’intrigue avance cependant très vite et c’est un point que j’ai grandement appréciée, la rencontre avec Andréas, un vampire de la même lignée que Stefan Salvatore, arrive très vite, bien que ce dernier est torturé, il n’en est pas moins un être qui s’apitoie inlassablement sur son sort au point de jouer les Roméo transis. Une amitié soudée apparaît au fur et à mesure entre Andréas et Sara mais, l’histoire d’amour m’a semblé vraiment trop rapide et assez inutile. Lorsque Damian arrive, un ambiance plus dure et « démoniaque » se propage, ce dernier étant un bad-boy prétentieux aurait dû me plaire mais, il est réellement sans coeur et ne cache aucune émotion, car son amour pour Sara est réellement difficile à croire et inimaginable. Il y a également l’apparition de Vivian qui va très vite attirer le père de Sara, dès l’instant où ce personnage a commencée à s’intéresser à Sara, j’ai compris sa véritable nature. A la fin du milieu du roman, on découvre que Andréas et Damian étaient tombés amoureux tous les deux d’une certaine Thérèse et, il se trouve, que Thérèse ressemblait comme deux gouttes d’eau à Sara et se révèle être l’ancêtre de notre héroine principale. Scénario déjà vu non ? Et oui, lorsque j’ai lu ça, j’étais bouche bée devant cette pâle copie de Journal d’un vampire. La fin se lit très rapidement, l’amitié entre Andréas et Damian est assez spéciale puisque l’on a l’impression que Damian aime Andréas, ce qui m’a paru étrange puisque cela ne suit pas du tout la trame de l’histoire. La transformation de Sara est vraiment très bien écrite, la douleur du père de Sara et la scène finale sont très émouvantes. La fin m’a surpris et, alors, j’ai compris pourquoi ce livre n’aurait pas de suite.

Un livre que je vous conseille éventuellement pour une petite lecture de plage. Un livre assez cliché mais qui vous étonnera à certaines parties de l’histoire. Un récit agréable qui se lit assez vite.

NOTE : 15,5/20

15ème chronique : Des Fleurs pour Algernon de Daniel Keyes

Pour participer à la lecture commune d’Octobre 2013 sur Booknode, j’ai lu, durant ce mois, le livre le plus connu de Daniel Keyes. Et je n’ai pas été déçu de participer à cette lecture commune.

41ZcGWrAEwL

J’ai été très content de participer à cette première lecture commune, surtout, car c’est moi qui avait proposé de lire de ce livre avec les autres Booknautes. Je me suis alors lancée dans la lecture de ce roman, s’éloignant un peu du style de livre que je lis habituellement.

Algernon est une souris dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l’intelligence. Enhardis par cette réussite, les savants tentent, avec l’assistance de la psychologue Alice Kinnian, d’appliquer leur découverte à Charlie Gordon, un simple d’esprit. C’est bientôt l’extraordinaire éveil de l’intelligence pour le jeune homme. Il découvre un monde dont il avait toujours été exclu, et l’amour qui naît entre Alice et lui achève de le métamorphoser. Mais un jour, les facultés supérieures d’Algernon commencent à décliner… Cette édition augmentée contient, en plus du roman, la nouvelle originale  » Des fleurs pour Algernon « , ainsi que l’essai autobiographique Algernon, Charlie et moi.

Risque de spoilers

Le début de ce roman est assez compliqué à lire, puisque, étant un adorateur de la bonne orthographie, le début du roman est volontairement rempli de fautes puisque Charlie, homme-enfant attardé mental, j’ai donc eu beaucoup de mal à m’intégrer dans l’histoire et comprendre chaque mot, mais, au fil du temps, ces pages remplies de fautes m’ont réellement émues car, si Charlie est un simple d’esprit, il a des idées et des pensées naives tout comme révolutionnaires, ce qui m’a réellement donné envie de le prendre dans mes bras… Pour la suite, j’ai apprécié les scientifiques qui essaient d’aider Charlie, puisque, en aidant le jeune homme, ils se dévoilent un peu, révélant leurs défauts/leurs qualités, j’ai également beaucoup aimé Alice Kinnian, elle qui a su accepter Charlie depuis le début et finir par l’aimer. J’ai senti que Charlie allait vivre une grande tragédie s’il finissaient par aimer inconditionnellement Alice, résultat des faits, il s’est rendu compte qu’il ne pouvait véritablement aimer à cause de ses problèmes. M’attendant à une fin tragique, j’ai tout de même espéré que Charlie continue à devenir intelligent comme il le devient au milieu du roman. Cependant, l’état d’intellectuel ne lui correspondait pas et cela n’était peut-être pas une si mauvaise chose qu’il décline, mais ses espoirs de rester intelligent étaient tellement émouvants que cela m’a vraiment brûlé vif de l’intérieur. Je n’ai pas pleuré à la fin de l’histoire mais les gens qui ne se préparent pas mentalement ou qui n’ont pas le coeur bien accroché, risquent de verser quelques petites larmes.

Fin de spoilers

Un roman magnifique avec une morale très bien trouvée. Des personnages remplis d’émotions et une intrigue intemporelle. En bref : un roman à lire absolument !

NOTE : 20/20

Dans mon édition se trouvait également une autre nouvelle de Daniel Keyes : Charlie, Algernon et moi 

Algernon

L’édition comporte également la nouvelle originale (tout aussi émouvante) « Des Fleurs pour Algernon ».

80305948_p

14ème chronique : Les Loups de Mercy Falls, tome 1 : Frisson de Maggie Stiefvater

Après avoir vu quelqu’un lire ce livre au collège, je me suis intéressé à cette saga et, remarquant que le sujet me plaisait beaucoup, j’ai décidé de me le procurer. A donc commencé ma lecture en compagnie des loups de Mercy Falls.

frisson

J’ai très vite commencé à lire ce vite et ma lecture a réellement été fulgurante tellement l’intrigue était poignante et percutante.

Grace, 17 ans, vit dans une petite ville du Minnesota, aux abords d’une forêt. A 11 ans, elle s’est faite attaquée par une horde de loups mais a survécu malgré les morsures, sauvée par un des loups de la bande. Les années ont passé, et un lien étrange s’est créé entre la jeune fille et ce loup, souvent présent autour de la maison, comme pour veiller sur elle. Lorsque Jack, un élève de son lycée, est retrouvé mort suite à une attaque identique à celle de Grace, la ville lance des chasseurs à travers la forêt. La plupart des loups parviennent à échapper aux balles, mais pas celui de Grace. Grace trouve alors devant chez elle un jeune homme blessé au regard étrangement familier…

Le début commence très bien avec un ambiance type young-adult bit-lit, et avec une bonne dose de suspens. Le début est intéressant par la présentation des personnages, des lieux etc. J’ai également beaucoup apprécié le milieu avec la description assez minime (malheureusement) de la mythologie des loups-« garous ». J’ai eu beaucoup de mal à accepter que ce livre est une histoire remplie de loups-garous car j’ai trouvé le fait que ces « loups » existent, assez inutile et servant de prétexte à l’histoire d’amour. J’ai tout de même réussi à apprécié l’existence des loups vers la fin du milieu. Sam est vraiment un être très bon et peut-être un peu trop parfait. J’avais beaucoup aimé Grace au début mais à partir du moment où elle est tombée amoureuse de Sam, j’ai trouvée ses réactions et ses faits vraiment très futiles et enfantins, comme le passage où, Grace et Sam sont allongées, s’embrassent et, après, Grace mord l’ongle et le bout du doigt de Sam. Alors : WHAT ?

J’ai également remarqué des termes qui ont étés piqués à Twilight, notamment le terme utilisé une ou deux fois : « imprégnation ». Il y a certaines fois où Grace s’exprimait un peu comme Bella de Twilight. J’ai trouvé très poétique l’expression de « mon loup » et très émouvante mais peut-être trop répétitive.

A part ça, j’ai été déçu de la mort d’un des loups-garous de la meute de Sam (ahaah, je ne dirais pas lequel), car il permettait le commencement d’un carré amoureux (oui ! oui un carré amoureux) complexe qui aurait été intéressant. Les descriptions des paysages sont vraiment très intéressantes et m’ont réellement fait rêver. La fin m’a énormément fait angoisser et transpirer tellement j’ai eu peur. J’ai été très triste de la fin et surtout en lisant la dernière ligne qui se termine en (depuis le temps, vous devez vous douter du mot que j’emploie si souvent, roulement de tambourcliffhanger insoutenable.

Un livre très plaisant avec quelques petites failles qui se sont finalement noyées dans l’émotion et la beauté que m’a fait traverser ce magnifique roman.

La suite : Fièvre; me tente beaucoup :

les-loups-de-mercy-falls-tome-2-fievre-60167-250-400

Grace et Sam doivent se battre pour être ensemble. Grace défie l’autorité de ses parents et garde un très dangereux secret, tandis que Sam lutte avec son passé de loup-garou. Mais Cole, un nouveau loup, menace de détruire ce fragile équilibre. Et, Isabel, pourtant amie de Grace et qui a déjà perdu son frère, se rapproche de lui…

J’ai entendu dire que Unique Features avait acheté les droits d’adaptations de cette saga, je ne sais pas où le projet en est, mais je trouve assez inutile une énième adaptation cinématographique surtout que j’ai beaucoup de mal à imaginer « Frisson » au cinéma.

les-loups-de-mercy-falls,-tome-1---frisson-83022

NOTE : 17,5/20

Maggie Stiefvater a également publiée une autre saga : La Prophétie Glendower; qui est une duologie, publiée entièrement en français aux éditions Black Moon :

logo_11988 logo_172186

Une saga qui me donne énormément envie avec un sujet très intéressant et des couvertures vraiment superbes (surtout la couvertures du tome 1). Et comme je lirai certainement cette saga en anglais, je vous présente les (sublimes) couvertures originales :

RavenBoys-most-recent 17347389

Une auteur qui continuera d' »hanter » mes chroniques. A bientôt Maggie Stiefvater.

29579_608012822548870_475133075_n

13ème chronique : Sortilège d’Alex Flinn

A une certaine période, l’on entendait beaucoup parler de Sortilège d’Alex Flinn aux éditions Black Moon alors je me suis lancé dans ce livre dont j’avais beaucoup d’appréhension et, étant mon premier conte revisité lu, j’ai évidemment adoré.

9782012016910FS

Je suis un monstre. Pourtant, autrefois, j’étais le type parfait : grand, beau, riche et… atrocement méchant. Je n’aimais que moi et c’est pour cela qu’un sort m’a été jeté. Je suis devenu une bête difforme, velue, monstrueuse. Il me reste deux ans pour être aimé d’une jeune fille, sinon…
Ceci n’est pas un conte de fées. Mon histoire prend place aujourd’hui, en plein coeur de New York. J’espère que quelqu’un va venir à mon secours.

L’amour saura-t-il me trouver… et me sauver ?

J’ai commencé cette lecture avec une légère appréhension, et finalement, cette appréhension a disparue au fil du temps. Cela a été très facile de détester Kyle puisque ce serait le genre de personne que je détesterai dans la vie réelle. Jusqu’à ce qu’apparaisse Kendra, la sorcière (pas dans le sens « Harry Potter » du terme mais dans le sens sorcière que l’on brûlerai vive sur le bûcher), j’ai adoré ce personnage car elle paraît réellement antipathique mais elle est torturée et bourrée d’émotions et de sentiments au fond. Découvrir la nouvelle facette de Kyle en monstre a été juste merveilleux puisqu’il est passé du « mec » odieux que l’on aurait envie d’étrangler à la triste bête que l’on voudrait protéger. Il y a le miroir, objet très important dans ce livre, qui m’a énormément plu, la création de cet objet est vraiment bien trouvée. Magda, la « femme de ménage-nounou » est vraiment adorable et apporte de très bonnes leçons à Kyle, j’ai beaucoup aimé ce personnage. Kyle devient au fur et à mesure très émouvant en dévoilant ses parts de lumière et ses parts d’ombres. Lindy est très émouvante et joue son rôle à merveille de « La Belle » sans être nunuche et sans être non plu la fille atteint du syndrome de Stockholm. Elle met du temps à s’habituer à sa situation et je trouve que c’est nécessaire dans ce genre d’évènement. Et, l’histoire d’amour naissante entre Kyle (qui veut se faire nommer Adrian) et Lindy est vraiment merveilleuse.

J’ai adoré le moment où Kyle et Lindy lisent un poème dans la serre, cette scène est tellement émouvante.

La fin m’a fait verser des petites larmes car, même si elle est heureuse et prévisible, j’ai lu les dernières pages à un moment assez compliqué de ma vie alors j’ai été très ému.

Une histoire belle, tout simplement. Que je conseille mille fois.

NOTE : 20/20

J’ai également vu le film du même nom avec Alex Pettyfer et Vanessa Hudgens.

19733756

J’ai été très déçu, après avoir lu le livre, j’ai immédiatement acheté le film, le rôle des acteurs est très bien, seulement, la plupart de l’histoire est oubliée, j’ai moins senti la morale de l’histoire puisque tout se passe très vite, Kyle est transformé en humain aux tatouages qui le rend laid alors que dans le livre, il devient une véritable bête, le miroir qui est un élément important est oublié, Kendra semble beaucoup plus « méchante » dans le film que dans le livre et Lindy semble aussi stupide qu’un nain de jardin en se laissant amadouer. La bonne de la maison est comme une maman pour Kyle et elle s’appelle Zola au lieu de Magda dans le livre et Will est complètement marginal et ses blagues vaseuses sont vraiment très lourdes. Film très décevant. Les acteurs sont cependant géniaux.

J’ai entendu parler que Alex Flinn avait écrit d’autres livres, et encore mieux, d’autres contes revisités tels que :

a-kiss-in-time-112639 Revisitant « La Belle au bois dormant ».

Talia fell under a spell. . . .
Jack broke the curse.

I was told to beware the accursed spindle, but it was so enchanting, so hypnotic. . . .

I was looking for a little adventure the day I ditched my tour group. But finding a comatose town, with a hot-looking chick asleep in it, was so not what I had in mind.

I awakened in the same place but in another time—to a stranger’s soft kiss.

I couldn’t help kissing her. Sometimes you just have to kiss someone. I didn’t know this would happen.

Now I am in dire trouble because my father, the king, says I have brought ruin upon our country. I have no choice but to run away with this commoner!

Now I’m stuck with a bratty princess and a trunk full of her jewels. . . . The good news: My parents will freak!

Think you have dating issues? Try locking lips with a snoozing stunner who turns out to be 316 years old. Can a kiss transcend all—even time?

cloaked-129012-250-400 Revisitant « La Princesse et la Grenouille ».

I’m not your average hero. I actually wasn’t your average anything. Just a poor guy working an after-school job at a South Beach shoe repair shop to help his mom make ends meet. But a little magic changed it all.

It all started with a curse. And a frognapping. And one hot-looking princess, who asked me to lead a rescue mission.

There wasn’t a fairy godmother or any of that. And even though I fell in love along the way, what happened to me is unlike any fairy tale I’ve ever heard. Before I knew it, I was spying with a flock of enchanted swans, talking (yes, talking!) to a fox named Todd, and nearly trampled by giants in the Everglades.

Don’t believe me? I didn’t believe it either. But you’ll see. Because I knew it all was true, the second I got cloaked.

towering-4227572-250-400 Revisitant « Raiponce »

When Rachel was taken to live in a tower by a woman she calls Mama, she was excited. She felt like a princess in a castle. But many years later, Rachel knows her palace is really a prison, and begins to plan her escape. She is encouraged by the speed with which her golden hair has been growing. It’s gotten long enough to reach the ground. And she’s begun dreaming of a green-eyed man. Could he be out there in the world? Is he coming to save her? Or will she find a way to save herself?

Et un dernier qui est OMG !

Je vous mets les deux couvertures :

bewitching---the-kendra-chronicles-4227542-250-400 bewitching---the-kendra-chronicles-4227552-250-400 Qui raconte l’histoire de Kendra, alors il ne tardera pas à arriver dans ma PAL, comme les autres d’ailleurs.

Bewitching can be a beast. . . .

Once, I put a curse on a beastly and arrogant high school boy. That one turned out alright. Others didn’t.

I go to a new school now—one where no one knows that I should have graduated long ago. I’m not still here because I’m stupid; I just don’t age.

You see, I’m immortal. And I pretty much know every-thing after hundreds of years—except for when to take my powers and butt out.

I want to help, but things just go awry in ways I could never predict. Like when I tried to free some children from a gingerbread house and ended up being hanged. After I came back from the dead (immortal, remember?), I tried to play matchmaker for a French prince and ended up banished from France forever. And that little mermaid I found in the Titanic lifeboat? I don’t even want to think about it.

Now a girl named Emma needs me. I probably shouldn’t get involved, but her gorgeous stepsister is conniving to the core. I think I have just the thing to fix that girl—and it isn’t an enchanted pumpkin. Although you never know what will happen when I start . . .