Je vous présente : Le vol du colibri de Yahgulanaas

Bonjour à tous, après cette longue absence, je reviens vous présenter mon livre préféré de tous les temps… Eh oui, il y en a bien un ! I s’agit d’un petit roman très peu connu du nom de :

Le Vol du colibri

de Michael Nicoll Yahgulanaas

téléchargement

Le colibri est symbole de sagesse et de courage. Dans ce touchant récit, héritage des tribus Quechan et Haïda, sur la côte du Pacifique, le colibri tenace et déterminé affronte un incendie qui menace de détruire la forêt. Le Vol du colibri nous rappelle l’importance de cheminer à petits pas si l’on veut accomplir de grandes choses. La persévérance est bien souvent synonyme de réussite, même pour les plus petits d’entre nous.

Découvert dans une petite boutique parmi des livres connus tels que « Le Petit Prince » (véritable bijou soit dit en passant) et autres… j’ai acheté puis dévoré ce petit livre.

Ce roman est édité dans une édition québécoise « Les Editions Boréal » (dont je ne suis pas sponsort, je préfère dire), il est quasi-introuvable en France.

Trêve de bavardage, de quoi parle ce livre ?

Ce récit est en fait un petit conte racontant l’histoire d’un colibri affrontant une terrible « incendie » dans la forêt. Au-delà de cet aspect banal, le conte nous rappelle que nous serons toujours utile pour aider les autres, même un oiseau pourra sauver une catastrophe naturelle… elle nous passe un message fort nous dévoilant que nous pouvons encore sauver la planète terriblement vouée à un futur « négatif ». Je ne parle pas seulement de solidarité mais de prise de conscience que nous apporte ce magnifique récit. Il s’agit ici d’un rappel de ce que nous sommes et de ce que cela nous apportera d’aider le monde de sa prochaine fin.

Je ne peux que vous inciter à lire de petit livre qui est un véritable rappel à la réalité qui parle de tous sujets confondus. C’est un conte sans aucune prétention philosophique mais qui l’est vraiment.

Un message fort pour notre survie !

Je terminerai cette chronique par une citation d’Albert Einstein et qui conclue parfaitement ce livre :

« Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. »

__________________________

Retrouvez les Editions ici et pour le commander via Amazon 

__________________________

Très bonne journée à tous et bonnes fêtes !

The Bookworm’s Apprentice 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s