29ème chronique : Contes des Royaumes, tome 1 : Poison de Sarah Pinborough

Mai a été chargé en lectures, après avoir affronté de bonnes (et mauvaises) lectures, j’ai enchaîné avec le chouchou de chez Milady : Poison :

contes-des-royaumes,-tome-1---poison-416778-250-400

Blanche-Neige revisité, dans une magnifique édition illustrée : prenez tous les éléments du conte de fées classique que tout le monde connaît (le beau prince, la reine jalouse, la belle princesse, et bien sûr l’empoisonnement) et ajoutez un côté moderne à tous les personnages, à leurs motivations et leurs désirs. Drôle, contemporain et sexy.

Sans vraiment m’attendre à grand chose en entamant ma lecture, je suis tombé sur un récit assez long à débuter.

La Méchante Reine méprise Blanche-Neige, c’est un fait. Oubliez tout ce que vous croyez savoir.

La Méchante Reine se présente comme une femme qui fut initiée dès son plus jeune âge à la magie noire (clin d’oeil au film Blanche-Neige et le Chasseur). Mais, l’on fait face à une Blanche-Neige assez masculine, toujours aussi niaise par moment, mais totalement rebelle.

La première partie de l’histoire se centre sur la « jalousie » de Lilith (la Méchante Reine) envers Blanche-Neige; dès le premier chapitre, l’on nous sert une scène érotique improbable dont j’ai haussé les yeux face à l’inutilité de la scène. Cette 1ère partie, malgré ses défauts présente un début assez intéressant et encourageant pour la suite.

Petit point dérangeant pour cette partie : A quoi sert le Roi ?

J’ai plus aimé le deuxième partie, plus loufoque, où entre en scène le Chasseur (personnage que j’ai peu aimé), qui part à la recherche de Blanche-Neige suite à une autre scène hot tout aussi inutile que la précédente. Côté Blanche-Neige : Assez grande ressemblance avec le Disney (terreur dans les bois), j’ai aimé ce côté sombre. La rencontre entre Blanche-Neige et le Chasseur m’a totalement fait cet effet :

img_2-10458_smiley_manga_ebahi Qui a eu l’idée de mettre une nouvelle scène érotique ?

La suite est cependant plus intéressante quand à la rencontre qui m’a beaucoup plût entre les Nains et Blanche-Neige (bien que les personnages se connaissent déjà au début de l’histoire). Cette partie sur les Nains a apporté beaucoup de fraîcheur et de détente dans ce livre. Apparaît évidemment le moment que tout le monde redoute : La fin du conte.

Là, total changement de l’auteur, qui au début fut une surprise vraiment parfaite, bien maîtrisée par l’auteur et… au final :

once upon

Voici mon conte. Sérieusement : A partir de La fin du conte, la suite est… dingue.

Et la fin s’est résumé à :

omg

Cette fin… non mais WHAT ?? Cette fin est juste… Impossible à décrire, je n’ai jamais été aussi ébahi devant quelque chose, mais là…

En bref : Un livre (pour lecteurs avertis OF COURSE ! Surtout pour la fin du roman) totalement fou qui fait passer un bon moment. Assez conseillé, ne soyez pas exigeant envers ce roman car vous risqueriez d’être déçu !

Petit + : Des clins d’oeil sympas et des intrusions d’autres personnages de contes tout aussi sympa.

Petit – : Scènes d’amour inutiles et petites longueurs.

Donc :

fc

Bonnes lectures et A BIENTOT !!

L’Apprenti dévoreur de livres (ET OUI… toujours en ascension)

Publicités

2 réflexions sur “29ème chronique : Contes des Royaumes, tome 1 : Poison de Sarah Pinborough

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s