J’ai lu : Nos étoiles contraires de John Green ❤

Il y a de cela 2 jours, j’ai terminé de lire en une après-midi l’ INCROYABLE « Nos étoiles contraires ». Ce roman « sick-lit » très en vogue ces derniers temps m’a totalement ému (comme beaucoup d’autres) et je n’ai pas échappé à la règle.

1346188-gf

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

Le début du roman est très subtil et l’auteur part doucement avec une écriture très fine et maîtrisée. L’on peut donc sentir dès le début une amitié naissante qui se mouve par la suite en histoire d’amour. Mais avant tout, dès le début, on apprend à connaître le nouvel entourage de notre héroine : Hazel; tout comme les goûts lectures de cette dernière donc l’on peut savourer des extraits dans le roman. La relation Hazel/Gus m’a beaucoup touchée, l’histoire de deux adolescents qui (de part leurs maladies) ne vivent pas une vie banale d’adolescent. Leur relation est très touchante dès le début. Les parents de Hazel sont assez présents dans le roman et c’est réellement superbe que le parents aient (enfin !) leur place dans les romans et John Green a réussi à rendre cela réaliste.

Dans ce roman, nous passons par toutes les émotions possibles :

nos--toiles-contraires-452090

Il est très difficile d’éprouver mes sentiments car j’ai été touché, ému et envoûté par cette splendide histoire qui nous change.

Les personnages principaux sont magiques. J’ai adoré tous les personnages (en passant de « Patrick sans-couilles » je cite à Isaac).

C’est une oeuvre qui vous laissera bouche-bée et qui comme moi, va vous faire perdre vos mots.

Il y a des passages où des frissons me parcouraient le dos pour m’arracher des larmes, notamment l’avant-dernier chapitre qui est brutal. Le dernier chapitre, lui se résume à cela tellement il est…………..

tumblr_n2swrnPQUZ1tq4of6o1_400

Donc : Nos étoiles contraires est…

tumblr_n0hm1lRB2e1stgrfzo1_250

Et…

tumblr_mnytgmpbhJ1sp9fcho1_500

Et tellement…

tumblr_mszg61yOK71sgp412o1_500

Mais, avant tout, Nos étoiles contraires est un merveilleux livre qui faut absolument lire à tel point il est touchant et également réaliste. Les pensées des personnages et leurs théories sur les questions tels que l’Amour, la Mort, la Maladie etc. sont vraiment là aussi……… (inutile de vous dire que je pleure encore)

!!! COUP DE COEUR 2014 numéro 1 !!!

J’ai adoré ces scènes :

nos--toiles-contraires-471311-250-400  nos--toiles-contraires-475140

Le film sort le 20 août et je ne manquerai pas la séance !!!!

PS : Les acteurs pour Hazel et Gus sont exactement comme je l’imaginais !

LISEZ ET ALLEZ VOIR « NOS ETOILES CONTRAIRES » !!!

 

FINI : Challenge COUPE DU MONDE

Bonjour à tous, aujourd’hui, je commence officiellement un challenge nommé « Coupe du monde ».

Découvert sur le blog « Little A Read » (http://little-a-read.blogspot.fr/2014/06/challenge-coupe-du-monde.html),  J’ai trouvé l’idée superbe ! La créatrice de ce challenge, parfaitement adapté au contexte actuel, est Cajou
Merci à elle pour cela 🙂
A vous de jouer 🙂

LOGO terrain foot

Le gardien de but : THE roman que vous voulez à tout prix lire, celui qui n’a pas le droit de passer à travers les mailles du filet des profondeurs de votre PAL.

1346188-gf

Les attaquants : les 4 romans de votre PAL que vous voulez ABSOLUMENT lire.

couv26218239 9782253087793-T philosophers-cover wicked et 9782092532348

Les milieux de terrain : les 3 romans de votre PAL que vous avez envie de lire juste après.

51OcPEMtk-L._ 18053060 Si-Je-Reste

Les défenseurs : les 3 romans que vous n’avez pas encore dans votre PAL mais que vous voudriez vous offrir -sans attendre le Mercato- pour parfaire votre équipe.

CVT_La-5e-vague_3803 9102_aj_m_553 eleanor---park-422643-250-400

ET VOUS ?
Très bonne coupe du Monde à tous.

L’Apprenti dévoreur de livres.

30ème chronique : Fallen, tome 1 : Damnés de Lauren Kate

Ce pourrait-il que les anges ne soient définitivement pas ma tasse de thé ? Après la petite déception du « Baiser de l’ange » d’Elizabeth Chandler, j’ai voulu enchaîner avec un livre sur lequel j’avais placé tous mes espoirs : Damnés ! Et oui… ce livre relève bien de la damnation…

51UCDJj9TpL._

Lorsque Luce entre à Sword & Cross, un lycée d’éducation surveillée, elle est d’emblée attirée par le ténébreux Daniel. Dans cet endroit sinistre où les portables sont interdits, où les élèves ont un passé lourd et où des caméras surveillent les moindres faits et gestes de chacun, Daniel devient une obsession. Mais le jeune homme évite Luce, qui est aussi courtisée par Cam, un beau brun aux yeux verts. Malgré sa fascination pour Daniel, Luce n’arrive pas à résister à Cam. Ce dilemme perturbe la jeune fille, déjà déstabilisée par la présence incessante d’ombres, qui la poursuivent et l’inquiètent depuis l’enfance. Tout est conçu pour que l’ordre règne à Sword & Cross, pourtant ce lieu deviendra le théâtre de drames troubles et mystérieux…

Il est à mon goût, certainement, une façon d’écrire chez l’auteur ou la traduction que je n’ai vraiment pas aimé. Pour ce qui est de l’écriture, elle est faible et totalement répétitive au point de ne pas voir le bout des chapitres (qui ne s’avèrent au final pas si long que ça).

Mais, commençons par le commencement, le prologue s’avère réellement prometteur et engageant, c’est avec plaisir que j’ai entamé le premier chapitre et là…

tumblr_ml03y9KHv91s8rz3mo1_500

H-O-R-R-E-U-R !

La suite est fade, l’univers mis en place est déclaré comme « SOMBRE » dès le début, à tel point que même une pancarte avec écrit « UNIVERS SOMBRE ET DEPRESSIF » ne serait pas assez claire. Le personnage principal est peut-être le seul point positif (pour le début). Luce est totalement réaliste et « paumée » dans son nouveau lycée comme on pourrait l’attendre et… elle va se faire de superbes amies (mais je vous explique pas les amies), des super-copines soit trop nunuches (rapprochement fait par l’auteur : intello), soit trop rebelle. Alors, à partir de là, j’ai tout détesté.

Soudain, est apparu le triangle amoureux (roulement de tambour), là où beaucoup de personnes auraient pensé…

gifs-coeur-img 574011.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxgifs-coeur-img

(oui c’est une photo du film qui sortira en 2015 : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=176528.html)

Et bien moi, ma réaction se résumait à :

eclair-contour_318-35299pourquoieclair-contour_318-35299

DAMNATION !

Alors, en plus, ce triangle amoureux est vu et revu et re-revu. Mais alors, le cliché pathétique du triangle amoureux ennuyant et sans intérêt. Pour ce qui est de l’intrigue sur les anges, je l’ai vue à des kilomètres à la ronde. Les personnages sont creux et niais (même Luce), l’intrigue se creuse (oui oui, comme les personnages) au fil de la lecture, donc, total ECHEC (selon moi évidemment ;)) pour ce livre que j’ai abandonné à la moitié tellement le roman devenait insupportable.

Dommage, en plus le format du livre était superbe et hyper agréable, donc tant pis.

fallen

L’Apprenti dévoreur de livres ! 

 

29ème chronique : Prix Clara 2010 : Nouvelles d’ados de Collectif

Je me suis lancée récemment sur un recueil de nouvelles que l’on m’avait offert pour Noel. Voici donc un livre de nouvelles qui appartient aux éditions « Héloise d’Ormesson » qui rend hommage à Clara, une petit fille de 13 ans qui est décédée d’une terrible maladie. Le Prix Clara lui rend un magnifique hommage avec « Prix Clara » qui publie tous les ans, 6 nouvelles qui sont choisies des éditions parmi (je pense) des centaines de nouvelles envoyées.

51EL-sjphbL._

Elles s’appellent Juliette, Anne, Catherine, Coralie, Justine et Anne-Laure… Ces six écrivains en herbe ont entre 15 et 17 ans. Elles sont toutes lauréates du Prix Clara 2010, et nous offrent des leçons de vie et des réflexions stupéfiantes sur la société contemporaine.

Ici, les voleurs d’âmes ne sont pas à l’abri de tomber amoureux, les esclaves se rebellent, le pelage des hermines devient noir et les ours en peluche sont magiques ! A travers le regard d’une extraterrestre déboussolée ou dans la peau d’une femme portant le voile, redécouvrez notre monde et laissez-vous entraîner dans des univers débordant de spontanéité, parfois torturés mais aussi porteurs de rêve.

J’avais participé en 2013 au prix Clara et ne fut finalement pas choisi. Mais c’est donc avec grand plaisir que j’ai commencé à lire les nouvelles de nos talentueux ados.

Cette chronique sera divisée en 6 parties pour les 6 nouvelles :

— « L’Etranglée » cette nouvelle narre le parcours d’une femme qui subit et nous décrit la difficulté d’être soi. Un récit réellement parfait et bouleversant : 4,5/5 arrondi à 5/5
— « Le voleur d’âmes » nous raconte l’histoire d’un amour impossible entre un homme qui aspire l’âme et la vie de toute personne, et une humaine. Récit très inspiré et mignon : 4/5
— « Mémoire faussement esclave » raconte l’histoire d’une esclave qui vit dans une famille et, après avoir commis un acte qui l’emmena à la mort, une historienne raconte l’histoire au présent à une classe d’élèves ébahis. Bien maîtrisé mais un peu trop cliché quand à la fin et confus : 3,75/5 arrondi à 4/5
— « Attraction terreste », histoire d’un extra-terrestre qui tombe sur Terre et nous révèle entre les lignes les défauts de chacun. Juste excellent : 4,25/20 arrondi à 5/5
— « L’Ours » est l’histoire d’un vieil homme qui n’a jamais souri de sa vie qui est transporté par le nounours d’une fillette dans un univers magique. Mignon mais l’univers ne met pas assez de temps à se mettre en place : 3,75/5 arrondi à 4/5
— « L’Hermine noire » est une enquête menée par un frère (le narrateur) et la soeur (Lilith) sur une affaire d’escroquerie sous fond d’une note American. J’ai très peu aimé quant au personnage de Lilith qui m’a insupporté et l’histoire qui divague un peu : 3,5/5 arrondi à 4/5

Un ensemble novateur et frais.

A découvrir !!

NOTE GLOBALE : 4,5/5

♥♥♥♥

L’Apprenti dévoreur de livres

29ème chronique : Contes des Royaumes, tome 1 : Poison de Sarah Pinborough

Mai a été chargé en lectures, après avoir affronté de bonnes (et mauvaises) lectures, j’ai enchaîné avec le chouchou de chez Milady : Poison :

contes-des-royaumes,-tome-1---poison-416778-250-400

Blanche-Neige revisité, dans une magnifique édition illustrée : prenez tous les éléments du conte de fées classique que tout le monde connaît (le beau prince, la reine jalouse, la belle princesse, et bien sûr l’empoisonnement) et ajoutez un côté moderne à tous les personnages, à leurs motivations et leurs désirs. Drôle, contemporain et sexy.

Sans vraiment m’attendre à grand chose en entamant ma lecture, je suis tombé sur un récit assez long à débuter.

La Méchante Reine méprise Blanche-Neige, c’est un fait. Oubliez tout ce que vous croyez savoir.

La Méchante Reine se présente comme une femme qui fut initiée dès son plus jeune âge à la magie noire (clin d’oeil au film Blanche-Neige et le Chasseur). Mais, l’on fait face à une Blanche-Neige assez masculine, toujours aussi niaise par moment, mais totalement rebelle.

La première partie de l’histoire se centre sur la « jalousie » de Lilith (la Méchante Reine) envers Blanche-Neige; dès le premier chapitre, l’on nous sert une scène érotique improbable dont j’ai haussé les yeux face à l’inutilité de la scène. Cette 1ère partie, malgré ses défauts présente un début assez intéressant et encourageant pour la suite.

Petit point dérangeant pour cette partie : A quoi sert le Roi ?

J’ai plus aimé le deuxième partie, plus loufoque, où entre en scène le Chasseur (personnage que j’ai peu aimé), qui part à la recherche de Blanche-Neige suite à une autre scène hot tout aussi inutile que la précédente. Côté Blanche-Neige : Assez grande ressemblance avec le Disney (terreur dans les bois), j’ai aimé ce côté sombre. La rencontre entre Blanche-Neige et le Chasseur m’a totalement fait cet effet :

img_2-10458_smiley_manga_ebahi Qui a eu l’idée de mettre une nouvelle scène érotique ?

La suite est cependant plus intéressante quand à la rencontre qui m’a beaucoup plût entre les Nains et Blanche-Neige (bien que les personnages se connaissent déjà au début de l’histoire). Cette partie sur les Nains a apporté beaucoup de fraîcheur et de détente dans ce livre. Apparaît évidemment le moment que tout le monde redoute : La fin du conte.

Là, total changement de l’auteur, qui au début fut une surprise vraiment parfaite, bien maîtrisée par l’auteur et… au final :

once upon

Voici mon conte. Sérieusement : A partir de La fin du conte, la suite est… dingue.

Et la fin s’est résumé à :

omg

Cette fin… non mais WHAT ?? Cette fin est juste… Impossible à décrire, je n’ai jamais été aussi ébahi devant quelque chose, mais là…

En bref : Un livre (pour lecteurs avertis OF COURSE ! Surtout pour la fin du roman) totalement fou qui fait passer un bon moment. Assez conseillé, ne soyez pas exigeant envers ce roman car vous risqueriez d’être déçu !

Petit + : Des clins d’oeil sympas et des intrusions d’autres personnages de contes tout aussi sympa.

Petit – : Scènes d’amour inutiles et petites longueurs.

Donc :

fc

Bonnes lectures et A BIENTOT !!

L’Apprenti dévoreur de livres (ET OUI… toujours en ascension)