24ème chronique : La Fiancée de Corinthe de Goethe

Il s’agit de ma deuxième lecture scolaire de cette période, celle-ci étant non obligatoire, je me suis quand même lancé dans la lecture de ce récit très court (trois pages) que vous pouvez trouvez sur internet sur les sites suivants :

http://oscurantis.pagesperso-orange.fr/goethe.htm

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k620658/f7.image

Mikhael Lazare Fiancee

L’histoire est très simple et courte et Goethe nous transporte très vite dans une histoire-poème. L’histoire d’amour assez superficielle s’installant entre la Vampire (qui apparaît ici sous forme spectrale) et le personnage principal est assez ambigue. Le personnage principal agit, comme dans la Morte amoureuse de façon très réaliste et… une nouvelle fois je n’ai pas su apprécié la Vampire dans le rôle que l’on lui a destiné. La fin est dramatique mais ne pas non plus attristé dans le sens où le sens du récit perd de la crédibilité à partir de l’apparition du fantôme-vampire.

Je suis tout de même content d’avoir lu une de ces oeuvres majeures de la littérature vampirique et je vous conseille très fortement ce récit qui ne peut malheureusement pas être un coup de coeur pour la simple et bonne raison qu’il est vraiment trop court pour que l’on apporte un jugement réellement détaillé.

NOTE : 18/20

Nouvelle intégrée dans cet ouvrage :

001944747

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s