20ème chronique : A comme Association tome 1 et 2 de Pierre Bottero et Erik L’Homme

Je vous présente dans cette 20ème chronique, a nouveau une nouvelle série de livres dont je vais vous parler des deux premiers tomes. Autrefois une saga peu connue du public et maintenant entrée dans le panthéon de la « Young Adult », il s’agit de la série : A comme Association; sortie il y a peu de temps en poche. Les deux premiers tomes étant étés lus sur ma liseuse électronique, la fluidité de ses deux romans vont me permettre de vous faire un compte-rendu de cette lecture avec ses points forts et… points faibles.

jCcrqPb_mepbxcSQq0BQ50XzKHo33152477_7878809A comme 2  a-comme-association,-tome-2---les-limites-obscures-de-la-magie-122026

Je vais donc débuter cette chronique avec le premier tome écrit par Erik l’Homme.

Première mission pour Jasper : trafic de drogue chez les vampires

Jasper vit à Paris, va au lycée et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval. Bon,
mais depuis peu, il fréquente aussi le 13, rue du Horla, l’adresse ultra secrète de L’Association.
L’organisation a repéré chez lui certaines aptitudes pour la magie et lui a proposé de devenir
agent stagiaire. Et les stages de L’Association ne se passent pas vraiment autour de la photocopieuse ! Armé d’une bombe lacrymogène au jus d’ail, Jasper est envoyé chez les vampires pour enquêter sur un trafic de drogue.

Attention au retour du jet d’ail !

Du début jusqu’à la fin, ce livre est vraiment très drôle avec cet intrépide Jasper plein de surprises et de répliques toujours excellentes. Côté histoire, le scénario n’est pas sorti des sentiers battus avec une histoire vraiment vue et revue, une intrigue cependant menée à merveille grâce au personnage merveilleux et adorable qu’est Jasper. L’écriture d’Erik L’Homme est vraiment très fluide et m’a permis de lire ce livre (littéralement) en moins de 2 heures. Côté personnage, j’ai beaucoup de mal à aimer Ombe comme beaucoup d’autres adorateurs de cette saga. J’ai trouvé ce personnage vraiment insupportable et qui ralentissait vraiment beaucoup l’ambiance du livre. La mythologie de ce livre est malheureusement très peu présente, très peu développée et parfois fade. Le passage de la fin est relativement étrange puisque je ne m’attendais pas vraiment à tomber sur ce genre de fin, imaginant un final plus doux et moins punchy. Un premier tome très court et très plaisant à lire, c’est une belle découverte que je ne regrette pas et que je recommande pour une lecture de plage par exemple.

NOTE du premier tome : 17/20.

Comme j’ai du premier jusqu’au 7ème tome de cette saga sur ma liseuse, j’ai enchaîné sans plus attendre avec le tome deux écrit par Bottero, monument de la littérature jeunesse et fantastique du XXIème siècle.

Ombe fait l’effet d’une bombe

Elle s’appelle Ombe, est lycéenne à Paris et adore la moto. Elle a aussi l’incroyable pouvoir
d’être incassable ou presque. C’est pourquoi L’Association l’a recrutée comme agent stagiaire.
Une stagiaire de choc, qui fait des débuts remarqués en explosant une bande de gobelins devant tous ses camarades de classe. Le problème ? La discrétion est une obligation absolue au sein de L’Association, comme le lui rappelle Walter, son directeur. Et à force de foncer tête
baissée, Ombe l’incassable risque fort de comprendre ce que « ou presque » veut dire.

J’étais assez optimiste de pouvoir mieux connaître Ombe suite à mon avis négatif sur cette dernière lors du précédent tome et je dois dire que je suis déçu. Le scénario s’est alourdi, la mythologie devenue désormais devenue beaucoup plus importante était trop présente. Seuls les passages où il y a des actions époustouflantes ou les passages où l’on voit Jasper sont intéressant. J’ai vraiment commencé à avoir en horreur Ombe avec son caractère horrible et sa superficialité qui se révèle au fil du volume. Je ne sais pas si le point le plus négatif de ce livre repose sur l’écriture fade et ennuyante de Bottero pour ce livre ou si il s’agit de l’histoire qui a été mal travaillée et devenue pesante. Je n’irai malheureusement pas plus loin dans cette saga pour le moment car j’ai réellement été déçu de ce second tome catastrophique. Je ne mettrais pas de notre pour ce second tome car je pense que je relancerai dans cette lecture dans l’espoir de retrouver le plaisir et l’ambiance joyeuse et très sympathique que j’avais eu le bonheur de trouver dans le premier tome.

24656227-jpeg_preview_large

Une série que je recommanderai pour des lectures « détentes » ! A découvrir !

La série complète :

a comme association

La bande-annonce de la série :

A-comme-association-Logo

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s