16ème chronique : L’ombre des vampires de Mette Skot Perschke

Il y a un an, j’ai cherché un livre ressemblant à Twilight, j’ai donc cherché sur internet, le fameux livre qui pourrait me plaire. Et il se trouve qu’en visitant ce site : http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20090127121250AAFH9fK ; j’ai découvert un nouveau livre dont le titre ne me disait vraiment rien et, au résumé, j’ai voulu me lancer dans la lecture de ce livre unique (sans suite ! Alléluia !).

515J1S9T65L._ 9782266103794_4_75

Il s’agit tout d’abord d’un livre que quasiment personne ne connaît et qui a été édité en 2004. Alors, cela m’a donné encore plus envie de l’acheter.

Ce soir-là, elle n’aperçoit d’abord que sa fine silhouette. Il se tient près de la tombe, où l’obscurité est la plus dense. Il s’avance vers elle. Ses yeux sont foncés, très foncés. Son regard est si intense que Sara a soudain la sensation de flotter. « J’ai l’impression de le connaître depuis toujours », se dit-elle. Pourtant ils viennent à peine de se rencontrer… Elle tend une main prudente vers lui.
– Il ne faut pas que tu me touches, implore-t-il.

Le début est un commencement type de livre bit-lit, l’héroine est très banale et apparaît comme un mixage entre Bella de Twilight et Elena de Journal d’un vampire. Le début est très simpliste avec une héroine en pleine « puberté », avec des vagues de rébellion avec son père, suite à la mort de sa mère. L’intrigue avance cependant très vite et c’est un point que j’ai grandement appréciée, la rencontre avec Andréas, un vampire de la même lignée que Stefan Salvatore, arrive très vite, bien que ce dernier est torturé, il n’en est pas moins un être qui s’apitoie inlassablement sur son sort au point de jouer les Roméo transis. Une amitié soudée apparaît au fur et à mesure entre Andréas et Sara mais, l’histoire d’amour m’a semblé vraiment trop rapide et assez inutile. Lorsque Damian arrive, un ambiance plus dure et « démoniaque » se propage, ce dernier étant un bad-boy prétentieux aurait dû me plaire mais, il est réellement sans coeur et ne cache aucune émotion, car son amour pour Sara est réellement difficile à croire et inimaginable. Il y a également l’apparition de Vivian qui va très vite attirer le père de Sara, dès l’instant où ce personnage a commencée à s’intéresser à Sara, j’ai compris sa véritable nature. A la fin du milieu du roman, on découvre que Andréas et Damian étaient tombés amoureux tous les deux d’une certaine Thérèse et, il se trouve, que Thérèse ressemblait comme deux gouttes d’eau à Sara et se révèle être l’ancêtre de notre héroine principale. Scénario déjà vu non ? Et oui, lorsque j’ai lu ça, j’étais bouche bée devant cette pâle copie de Journal d’un vampire. La fin se lit très rapidement, l’amitié entre Andréas et Damian est assez spéciale puisque l’on a l’impression que Damian aime Andréas, ce qui m’a paru étrange puisque cela ne suit pas du tout la trame de l’histoire. La transformation de Sara est vraiment très bien écrite, la douleur du père de Sara et la scène finale sont très émouvantes. La fin m’a surpris et, alors, j’ai compris pourquoi ce livre n’aurait pas de suite.

Un livre que je vous conseille éventuellement pour une petite lecture de plage. Un livre assez cliché mais qui vous étonnera à certaines parties de l’histoire. Un récit agréable qui se lit assez vite.

NOTE : 15,5/20

Publicités

Une réflexion sur “16ème chronique : L’ombre des vampires de Mette Skot Perschke

  1. palovebooks dit :

    Je tiens à signaler que la mère de Sara est bel et bien morte et que le père de Sara n’est pas divorcé contrairement à ce que dit le site dont j’ai mis le lien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s