11ème chronique : Le livre des lunes, tome 1 : 16 Lunes de Kami Garcia et Margaret Stohl

Acheté dès sa sortie, je n’ai lu 16 lunes qu’au début de l’été dernier et j’ai un avis bien mitigé à l’égard de ce premier tome.

16LUNES_135X215_dos43_COUV_quadri.qxd:Mise en page 1

Une couverture magnifique, un synopsis mystérieux et une idée originale en prime. Je me suis lancée dans la lecture de ce livre désormais devenu connu dans la blogosphère.

Le commencement a été très brusque puisque j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire au tout début et ça été problématique pour les 100 pages suivantes puisque l’action ne commence et se développe qu’à partir de la 150ème page. Alors, j’ai été très énervé envers ce livre qui promettait tant de choses. J’ai réellement détesté Amma car je l’ai trouvée ignoble (pour punir Ethan, elle lui donne deux rations de plus d’oeufs et de bacon à manger), alors j’ai apprécié la deuxième partie où elle est moins présente. Quand à Ethan, il est très gnan-gnan au début avec des réflexions qu’un garçon ne pourrait— à mon avis— ne pas se poser. J’ai trouvée Lena vraiment odieuse envers Ethan car, à chaque fois qu’il fait un pas vers elle, elle le rejette à trois mètres. L’amitié/amour qui se crée entre Ethan et Lena, quand à elle, m’a parut vraiment superficielle et futile car, j’ai l’impression qu’il se sont attachés l’un à l’autre rien que parce qu’ils ont besoins l’un de l’autre pour survivre, Lena pour gérer ses pouvoirs et Ethan pour arrêter de faire ces cauchemars. J’ai beaucoup apprécié l’oncle Macon, son état à la fin m’a donc beaucoup attristé. J’ai apprécié le fait que cette histoire ne soit pas une énième histoire de vampires, donc je remercie la collection Black Moon pour cette nouvelle once d’originalité. L’histoire commence à être très addictive, à mon avis, au moment où Ridley arrive, elle est tellement superbement écrite, entre la Victoria de Twilight et la Katherine Pierce de la série Vampire Diaries; un personnage réellement parfait pour enrichir et faire évoluer l’histoire. Link m’a semblé très faiblard et naif donc je n’ai pas réussi à l’apprécier. La fin, quand à elle est superbe. Alors, j’ai une très grande envie de lire la suite, 17 lunes, mais, à ce qu’il paraît, la suite est très lente et est le pire tome de la saga, alors je suis assez réticent. J’ai appris qu’une saga spin-off, allait sortir sous le nom de « Dangereuses créaturs », je trouve la couverture et le synopsis superbes, c’est une saga que je lirais sans doute à sa sortie française.

couv-dangerous-creaures

Ridley Duchannes sera la première à vous dire qu’elle n’est pas une gentille petite fille. C’est une sirène. Vous ne pouvez jamais lui faire confiance, ou même vous faire confiance lorsque vous êtes à ses côtés. Heureusement pour elle, il semblerait que Wesley « Link » Lincoln soit incapable de se rappeler que, partiellement Incube ou non, son cœur est celui d’un Mortel lorsqu’il s’agit de Ridley.
Lorsque Link s’envole pour New York pour commencer une carrière de musicien, Ridley l’accompagne, et elle a ses propres raisons de le faire. Comme si le fait de quitter le petit village de Gatlin pour la grand ville, de tenter de créer un groupe, et de survivre avec une Sirène partiellement amendée à ses côté n’était pas suffisant, Link va très vite apprendre que sa tête est mise à prix, pour une somme qu’aucun Caster ou Mortel ne pourra jamais débourser.

Avec la fameuse sucette de Ridley et un fond gris qui nous fait présager une ambiance sombre pour cette nouvelle série.

Margaret Stohl a récemment sortie un livre aux Editions Black Moon, qui promettait un succès phénoménal mais qui a été un réel flop.

Il s’agit de :

icones,-tome-1-4410473-250-400 Icons Margaret Stohl

Tout a changé depuis le jour du Jour. Le jour où les fenêtres ont explosé. Le jour où l’électricité a été coupée. Le jour où la famille de Doloria a été frappée par la mort. Le jour où la Terre a perdu une guerre dont elle ignorait qu’elle était en cours. Depuis, Dol vit une existence simple à la campagne, à l’abri des Icônes et de leur terrifiant pouvoir. Mais elle ne pourra pas se cacher éternellement de la vérité. Elle est différente. Elle a survécu. Pourquoi ? Dol et son ami de toujours, Ro, sont arrêtés et emmenés à l’Ambassade, au large de la cité tentaculaire autrefois appelée Cité des Anges. Alors que Ro et sa compagne de détention, Tima, se débattent contre leurs ravisseurs, Dol se retrouve irrésistiblement attirée par Lucas, le fils de l’Ambassadrice. Les quatre jeunes gens ignorent encore le lien qui les unit réellement. Car leur rencontre n’a rien d’une coïncidence. C’est une conspiration. Sous le règne des Icônes, Dol, Ro, Tima et Lucas découvriront que leurs émotions incontrôlables, qu’ils ont toujours considérées comme leur plus grande faiblesse, pourraient bien constituer leur plus grande force.

Et Kami Garcia a elle aussi tenté du s’initier à écrire en solo et à écrit un livre paru à la collection Black Moon et qui me tente beaucoup :

3205962817_1_4_1L3sMgMP Unbreakable

Quand Kennedy Waters trouve sa mère morte, son monde commence à s’écrouler. Elle ne sait pas que les forces paranormales d’un monde beaucoup plus sombre sont ceux qui tirent les ficelles. Pas avant que les vrais jumeaux Jared et Lukas Lockhart ne brisent les vitres de la chambre de Kennedy et détruisent un esprit dangereux qui a été envoyé pour la tuer. Les frères lui révèlent alors que sa mère faisait partie d’une ancienne société secrète chargée de protéger le monde d’un démon vengeur – une société dont les cinq membres ont tous été assassinées au cours de la même nuit. Maintenant Kennedy doit prendre la place de sa mère dans la Légion si elle veut découvrir la vérité et rester en vie.  Avec les nouveaux membres de la Légion, Priest et Alara, les adolescents se lancent dans une course visant à trouver la seule arme pouvant être en mesure de détruire le démon – luttant contre les esprits meurtriers qu’ils rencontrent à chaque étape de leur route.

Pour terminer cette chronique, je suis allée voir le film « Sublimes Créatures » s’inspirant de « 16 lunes » et, malgré quelques couacs, j’ai beaucoup aimé, je vous conseille de le voir.

affiche-Sublimes-creatures-Beautiful-Creatures-2012-2

Voici la bande-annonce :

Publicités

5 réflexions sur “11ème chronique : Le livre des lunes, tome 1 : 16 Lunes de Kami Garcia et Margaret Stohl

  1. Camille dit :

    Le film a été très ennuyant c’est vrai, et tu as aussi raison quand tu dis que Léna est odieuse.
    Même si mon personnage préféré est et restera Link 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s